Navigation – Plan du site
2001

LGV-Est – Évaluation n°20 : Le Cugnet

n°F1388200155008
Responsable(s) des opérations : Franck Mourot
Notice rédigée par : Franck Mourot

Entrées d’index

Mots-clés :

LGV, LGV Est, grands travaux

Chronologique :

Protohistoire

Géographique :

Lorraine, Meuse (55)
Haut de page

Texte intégral

1Les sondages préliminaires réalisés au lieu-dit Le Cugnet, commune de Les-Trois-Domaines, laissaient présumer l'existence d'une occupation protohistorique. En effet, les tessons de céramiques retrouvés lors des microdécapages à la pelle mécanique, pouvaient correspondre à des artefacts liés à de l'habitat. Une fosse de petite dimension avait même été repérée.

2Le décapage de la zone n'a livré aucune structure archéologique. La fosse identifiée initialement s'est avérée être un élément isolé, peut-être issu d'un simple piégeage de mobilier. La reconnaissance de la stratigraphie a néanmoins permis de mieux comprendre à la fois la topographie de ce secteur de la vallée occupé par un important talweg et son influence sur la dynamique sédimentaire.

3Sous la couche de labours, d'une épaisseur variant de 0,30 m à 0,50 m, se développe une épaisse couche de colluvions qui dispose d'une puissance maximale de 1,50 m, au niveau du fond du talweg. La fond de cette structure naturelle d'érosion est recouvert d'une couche argileuse imperméable qui repose directement sur le substrat constitué de calcaires marneux.

4Le mobilier archéologique, représenté par quelques tessons de céramique à dégraissant coquiller sombre, faiblement cuite, et à bords émoussés, indique qu'il s'agit de fragments de panses de céramiques domestiques protohistoriques en position secondaire, provenant d'un site d'habitat implanté en périphérie.

5La fouille de trois des neuf chablis issus de l'abattage d'arbres, identifiés dans le talweg au contact de la couche de colluvions, n'a pas permis de recueillir du matériel piégé. Cependant, la présence de charbons de bois suggère une intervention humaine, sans doute en relation avec un défrichement. Il est intéressant de remarquer que tous les chablis sont orientés au nord-est, selon la même direction. Les arbres pourraient avoir été abattus soit par une action humaine, soit suite à une événement naturel, les bois tombés à terre ayant été ensuite récupérés.

6Le site du Cugnet correspond donc a un talweg comblé progressivement suite à un phénomène de défrichement dont on ne peut évaluer l'ampleur compte tenu des limites imposées par le périmètre de fouille. D'après les tessons retrouvés en position secondaire dans la couche de colluvionnement, cet événement est attribuable à une période contemporaine ou postérieure à la Protohistoire.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Franck Mourot, « LGV-Est – Évaluation n°20 : Le Cugnet », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Lorraine, mis en ligne le 01 mars 2001, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/8720

Haut de page

Responsable d'opération

Franck Mourot

AFAN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org