Navigation – Plan du site
2005

Condé-sur-Iton – Le Val

Notice rédigée par : Jacques Le Maho, Gilles Deshayes et Jimmy Mouchard

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 27 166 038

Date de l'opération : 2005 (PT)

1Dans la pièce de labour située au sud de l’église paroissiale (cadastre AT 26), les prospections aériennes effectuées chaque année depuis 1990 par l’association Archéo 27 révèlent une grande densité de structures antiques. Des lignes claires ou sombres font apparaître de façon récurrente un réseau irrégulier de voies empierrées, des ruelles secondaires et les silhouettes de nombreux bâtiments. L’un des plus visibles, à environ 80 m au sud - sud-est de l’église, se présente sous la forme d’une petite construction polygonale. Le terrain étant susceptible d’être mis en lotissement à plus ou moins long terme, deux sondages ont été pratiqués à titre préventif à l’automne 2005, l’un sur l’emplacement du bâtiment polygonal à des fins d’identification (S.1), l’autre sur le tracé d’une grande voie traversant la parcelle du nord-ouest au sud-est (S.2) ; l’objectif de ce deuxième sondage était de pratiquer une coupe transversale de la chaussée pour une première approche de la chronologie du quartier gallo-romain.

2Dans le sondage n° 1 ont été partiellement mis au jour les restes d’un petit fanumen maçonnerie, de forme polygonale (Fig. n°1 : Le fanum octogonal et les structures adjacentes). La cella, en moellons de silex, avec chaînage d’angles en pierres calcaires, est à huit pans, avec un parement interne circulaire (diam. externe : 4,40 m). Divers indices suggèrent que son entrée se trouvait à l’est.   

3À l’intérieur, une couche compacte de petit cailloutis correspond à l’assise d’un niveau de circulation, mais le sol lui-même a été éliminé par les labours. Du mur périphérique de la galerie, lui aussi de plan octogonal (env. 11,50 m de diam. externe) ne subsistent que des tranchées de récupération. Dans les niveaux de construction de la cellaet au sein d’un remblai sablonneux mis en place dans la galerie pour constituer l’assise du niveau de circulation, la fouille a livré un matériel céramique homogène et relativement abondant de la fin du Iers. apr. J.-C. ; la construction du fanumne saurait être très postérieure à cette date (étude par Yves-Marie Adrian).

4Dans les niveaux sous-jacents apparaissent les traces d’un bâtiment de bois constitué de poteaux équarris de 0,35 m à 0,40 m de section, plantés dans de grands trous de calage. Ce bâtiment comportait un édicule central à pans coupés, avec une entrée à l’est et une fosse à l’intérieur. Tout autour, la présence d’un sol de cailloutis et de gravier damé, avec une usure plus marquée le long d’une zone de passage en arc-de-cercle, suggère la présence d’une galerie. Si l’hypothèse d’un fanumantérieur paraît donc devoir être envisagée, il a cependant été décidé de laisser ces niveaux en réserve et de remettre leur fouille à une date ultérieure.

5Au nord du fanum, une tranchée de mur volé indique la présence d’un deuxième bâtiment, peut-être lui aussi à pans coupés, mais de date plus tardive, tout au moins dans son dernier état (étude des mortiers par Arnaud Coutelas). Un troisième bâtiment, d’axe sud-ouest - nord-est, s’élevait à l’est. Long de plus d’une trentaine de mètres (clichés Archéo 27), les fouilles y ont livré la couche d’effondrement d’une toiture de tegule, reposant sur un niveau d’incendie du IIIes. Cette couche est recoupée par une sépulture en pleine terre d’axe est-ouest, dépourvue de mobilier ; peut-être faut-il l’associer au cimetière du haut Moyen Âge reconnu depuis le XIXes. dans le quartier de l’église.

6Le sondage n° 2 a livré de riches séquences stratigraphiques, qui restituent sur plus d’un mètre d’épaisseur les états successifs de la voierie antique. Installée avant le début du Iers. av. J.-C., la première voie, large de plus de 6,20 m, était bordée de caniveaux. Une première recharge intervient entre la fin du Iers. et le début du IIes., suivie de deux autres épisodes de réfection. Aux IIes. - IIIes., la voie est élargie vers le nord ; particulièrement robuste, sa chaussée de silex repose sur une couche de mortier compacte, elle-même établie sur un imposant radier de 18 cm d’épaisseur. Alternent ensuite plusieurs épisodes de sédimentation, de formation d’ornières et de recharges, tandis que se succèdent les caniveaux et que se mettent en place des trottoirs. Au total, le système de voirie s’étend sur plus de 11,50 m de large, sachant toutefois qu’il faut tenir compte d’une légère translation du dispositif vers le nord-est lors de la construction de la deuxième chaussée.

7Sur la rive nord de la voie, un mur à chaînage de briques atteste de la qualité du bâti de l’agglomération. L’abondance de scories et de déchets de fours, tant dans les niveaux de construction des voies que sur le site du fanum, laisse entrevoir l’importance des activités métallurgiques à Condate depuis le Iers. (étude par C. Colliou).

8En octobre 2005, le creusement de deux caveaux dans le cimetière communal, au sud-ouest de l’église, a permis d’observer des stratifications en place et de recueillir un abondant matériel céramique en position primaire ; chronologiquement, il se répartit essentiellement en deux ensembles, l’un de l’extrême fin du Iers. - premier quart du IIes., l’autre du IIIes. (étude par Y.-M. Adrian).

9 LE MAHO Jacques, avec la collaboration de DESHAYES Gilles  et de MOUCHARD Jimmy

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Le fanum octogonal et les structures adjacentes

Fig. n°1 : Le fanum octogonal et les structures adjacentes

Auteur(s) : Deshayes, Gilles (COLL). Crédits : Deshayes, Gilles (2005)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Le fanum octogonal et les structures adjacentes
Crédits Auteur(s) : Deshayes, Gilles (COLL). Crédits : Deshayes, Gilles (2005)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/8062/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 120k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jacques Le Maho, Gilles Deshayes et Jimmy Mouchard, « Condé-sur-Iton – Le Val », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 01 mars 2005, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/8062

Haut de page

Responsables d'opération

Jacques Le Maho

CNRS

Gilles Deshayes

COLL

Articles du même responsable de fouilles

Jimmy Mouchard

SUP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org