Navigation – Plan du site
2007

Villeneuve-sur-Lot – Recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses

Responsable(s) des opérations : Michel Daynès
Notice rédigée par : Michel Daynès

Entrées d’index

Chronologique :

Empire romain, Haut-Empire

Sujets :

horticulture, table

Nature des opérations :

Prospection aérienne (PA)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 024435

Date de l'opération : 2007 (PA)

1Le développement de l’agglomération antique d’Eysses est associé à la présence du carrefour de deux voies, l’une nord-sud, de Bourges aux Pyrénées et la seconde est-ouest reliant Lyon à Bordeaux.

2Lors de l’étude du mobilier provenant du site de « Cantegrel » et en particulier celui d’un dépotoir qui contenait de l’armement et des militaria,la question de la présence de militaires s’est reposée. En recherchant les raisons qui auraient pu inciter au choix d’Eysses, le rôle de carrefour nous a semblé important. À partir de cette hypothèse nous avons voulu essayer de repérer des traces de ces voies sur le terrain.

3La voie Agen–Eysses–Cahors est mentionnée sur la carte de Peutinger, et la voie Agen–Eysses–Périgueux sur l’itinéraire d’Antonin.

4La voie antique reste sur le plateau pour descendre dans la vallée au niveau du bourg médiéval de Pujols. À partir de-là on perd sa trace et le point de franchissement du Lot n’est pas encore localisé même si différents points ont été proposés (« Moulin de Gajac » « Pontous »).

5À l’ouest, la vallée du Lot, très urbanisée dans les communes de Villeneuve-sur-Lot et Bias et les nombreux vergers de pruniers rendent difficile un repérage aérien.

6Nous avons donc fait porté notre effort sur les sections, vers le nord en direction de Limoges et à l’est vers Cahors.

7Vers le nord, un tronçon de voie avait été reconnue par Lucien Massip dans la commune de Castelnaud-de-Grattecambe et un autre sur la limite de celle de Monflanquin sans que l’on puisse affirmer qu’elles appartiennent au même itinéraire.

8Vers l’est, à ce jour, aucun tronçon de voie n’a été reconnu dans cette zone où l’on note une forte occupation gallo-romaine avec de nombreux sites, parfois importants comme à Montmarès.

9Entre Fumel et Penne, la rive droite du Lot est dominée par des pechs élevés plongeants immédiatement dans le Lot laissant peu de place pour une voie. La ligne de crête des collines molassiques du Haut-Agenais, qui sépare la vallée du Lot au sud de celle de la Lède et de son affluent la Lèze au nord nous a semblé plus adaptée. Elle permet de contourner par le nord les sommets des différents pechs et d’éviter les valons des ruisseaux qui drainent cette zone. La RD 24 suit ce tracé. C’est la deuxième zone que nous avons décidé de survoler jusqu’aux environs de Monségur. Quatre vols ont été réalisés, deux en hiver, deux au printemps.

10Aucune trace des voies n’est apparue. En revanche, nous avons pu repérer à la Mestrie, commune de Villeneuve-sur-Lot, une grande villaavec cour, sur un site déjà connu par la prospection.

11Au sud de Monflanquin, nous avons pu photographier de nombreuses taches sombres sans doute liées à des fosses. Leurs dispositions aléatoires montrent qu’elles ne sont pas liées à des façons culturales. En l’absence de sondage, nous ne pouvons affirmer si elles sont d’origine anthropique ou géologique.

12Le survol du site d’Eysses montre sous les terrains de sport municipaux au nord de l’ensemble monumental antique, de vastes structures orthonormées liées à l’agglomération romaine sans que l’on puisse à ce jour déterminer leurs fonctions : rue, quartier d’habitation ou entrepôts (?). Par temps sec, les traces sont également visibles au sol, dans la végétation et par un léger relief sur ce qui a peut-être été des structures en torchis. Si l’antiquité des ces vestiges était avérée, l’agglomération romaine gagnerait quelques hectares de plus par rapport à l’extension connue.

13 (Fig. n°1 : Carte de localisation. Site numéro112) et (Fig. n°2 : Archéologie aérienne : recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses)

14DAYNÈS Michel

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Carte de localisation. Site numéro112

Fig. n°1 : Carte de localisation. Site numéro112

Auteur(s) : Bigot, Olivier (SRA Aquitaine). Crédits : Bigot Olivier, SRA Aquitaine, fond IGN (2007)

Fig. n°2 : Archéologie aérienne : recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses

Fig. n°2 : Archéologie aérienne : recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses

(2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Carte de localisation. Site numéro112
Crédits Auteur(s) : Bigot, Olivier (SRA Aquitaine). Crédits : Bigot Olivier, SRA Aquitaine, fond IGN (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/7633/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 586k
Titre Fig. n°2 : Archéologie aérienne : recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses
Crédits (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/7633/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 290k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Michel Daynès, « Villeneuve-sur-Lot – Recherche des voies autour de l’agglomération d’Eysses », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Aquitaine, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/7633

Haut de page

Responsable d'opération

Michel Daynès

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org