Navigation – Plan du site
2007

Occupation et exploitation temporaire des massifs de l’arrière-pays marseillais et toulonnais

Responsable(s) des opérations : Sylvain Burri
Notice rédigée par : Sylvain Burri

Entrées d’index

Nature des opérations :

Prospection thématique (PRT)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8291

Date de l'opération : 2007 (PT)
Inventeur(s) : Burri Sylvain (AUT)

1Cette prospection thématique avait pour but de recenser les structures d’habitat temporaire liées à la pratique d’un artisanat forestier du bois et de ses produits dérivés (charbon de bois, poix, huiles végétales, etc.).

2Cette année plusieurs zones de test de prospection ont été choisies afin de sonder et d’évaluer le poten­tiel archéologique des différents massifs forestiers de l’arrière-pays marseillais et toulonnais. Ces zones d’essai sont : le massif de Conil et le plateau du Camps (communes de Ceyreste, de La Cadière, du Castellet (voir les deux notices consacrées au Castellet, Var.), du Beausset), le piémont sud du massif de la Sainte Baume (communes de Cuges-les-Pins et Gémenos), le massif du Gros Cerveau (communes de Sanary-sur-Mer, du Castellet, d’Ollioules et d’évenos) et enfin le massif de l’ancienne Montanea de Cepet (communes de Six-Fours-les-Plages et de La Seyne-sur-Mer). Ce travail de prospection répond à une étude historique avec le dépouillement des fonds d’archives concernant l’exploitation et la gestion des ressources forestières au Moyen Âge.

3Ces prospections ont visé le recensement des structures d’habitats temporaires ainsi que des structures artisanales (charbonnières, fours à chaux, fours à poix, fours à cade, etc.) souvent non datables en l’absence de mobilier archéologique associé. Cependant, la majorité des sites sont rattachables à l’époque moderne et contemporaine soit par leur bon état de conservation soit, quand on a de la chance, par du mobilier céramique. Trois sites ont livré du mobilier céramique médiéval (marmites et couvercles en pâte grise d’Ollières ; jarres à cordons digités de catégorie B3 médiévaux). Deux indices de fréquentation protohistorique ont été repérés. Tous les autres vestiges sont modernes et contemporains.

4On ne peut tirer de conclusions de cette première campagne de prospection dont l’objectif, je le rappelle, était d’évaluer le potentiel de certains secteurs forestiers en amont d’un véritable travail de prospection systématique mais surtout du fait du problème épineux de la visibilité des vestiges en milieu forestier et de garrigue.

5BURRI Sylvain

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Sylvain Burri, « Occupation et exploitation temporaire des massifs de l’arrière-pays marseillais et toulonnais », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6727

Haut de page

Responsable d'opération

Sylvain Burri

AUT

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org