Navigation – Plan du site
2007

Carpentras – La Quintine

Responsable(s) des opérations : Joël-Claude Meffre et Xavier Milland
Notice rédigée par : Joël-Claude Meffre et Xavier Milland

Entrées d’index

Chronologique :

Néolithique

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8283

Date de l'opération : 2007 (EX)
Inventeur(s) : Meffre Joël-Claude (INRAP) ; Milland Xavier (INRAP)

1C’est en novembre 2007 qu’un diagnostic archéologique exécuté par l’INRAP a permis d’explorer une zone située au sud-ouest de la ville de Carpentras, en rive droite d’un cours d’eau nommé l’Auzon, occupant le milieu d’un petit bassin-versant très ouvert (alt. env. 60 m) et encadré de plateaux (quartiers de Marignane au nord et des Croisières au sud). Il s’agissait d’effectuer une série de sondages à la pelle mécanique sur plusieurs parcelles formant un seul ensemble plan en rive droite du ruisseau, dans une zone agricole caractérisée par la présence de l’arboriculture, de maraîchers et de pieds mères viticoles.

2Vingt-quatre tranchées ont été réalisées, d’une vingtaine de mètres de longueur chacune pour une profondeur oscillant entre 1,10 m et 1,80 m, qui ont mis en évidence plusieurs séquences sédimentaires constituées de dépôts de limons fins gris à gris clair sur 1 m reposant sur des limons et argiles plus anciens, beige à jaune clair. Des graviers fluviatiles situés à partir de 2 m de profondeur ont été aperçus, notamment dans les sondages de l’est.

3Il s’agit d’une zone humide qui a été progressivement colmatée durant la période historique par des apports latéraux provenant sans doute du versant nord. L’occupation humaine dans ce secteur reste très faible.

4On notera cependant que dans la partie centrale du terrain la tranchée 8 a montré, sous le sous-solage agricole (à une profondeur moyenne de 0,80 m), l’existence d’une zone restreinte (10 m2) de quatre structures composées d’aménagements circulaires de galets et de cailloux avec rares charbons de bois, comportant des artefacts du Néolithique final : tessons de céramique – dont plusieurs formes : bords, panses avec préhensions – et silex taillés (lames, burin, grattoirs). La structure centrale (n° 1), excédant à peine 1 m de diamètre, a été en partie vidée de son contenu limoneux et a montré qu’il s’agissait d’une fosse à fond plat ; elle était flanquée d’une petite concentration de tessons très abîmés par le sous-solage (n° 2) ; la structure occidentale (n° 3) présentait de nombreux galets brûlés ; enfin, la structure orientale (n° 4), offrant un agencement de galets et circulaires, elle a été partiellement vidée : elle contenait plusieurs meules dormantes en pierre et un broyeur. Ces structures étaient recouvertes d’un dépôt de limons remaniés ensuite par le sous-solage.

5Une telle occupation humaine doit être mise en relation avec d’autres occupations semblables répertoriées dans la même région géographique.

6MEFFRE Joël-Claude et MILLAND Xavier

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Joël-Claude Meffre et Xavier Milland, « Carpentras – La Quintine », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 26 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6726

Haut de page

Responsables d'opération

Joël-Claude Meffre

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Xavier Milland

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org