Navigation – Plan du site
2007

Séranon – Chapelle Notre-Dame de Gratemoine

Responsable(s) des opérations : Fabien Blanc, Émilie Cavanna, Gwenhaël Georget, Franck Suméra et Stefan Tzortzis
Notice rédigée par : Fabien Blanc, Émilie Cavanna, Gwenhaël Georget, Franck Suméra et Stefan Tzortzis

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8413

Date de l'opération : 2007 (SU)
Inventeur(s) : Blanc Fabien (EDU) ; Cavanna Émilie (EDU) ; Georget Gwenhaël (EDU) ; Suméra Franck (SRA) ; Tzortzis Stefan (SRA)

1La chapelle Notre-Dame de Gratemoine devait recevoir un éclairage extérieur destiné à sa mise en valeur. L’installation des éclairages impliquaient la réalisation de tranchées tout autour de l’édifice parfois à moins de 1 m de distance. La présence d’une zone funéraire à proximité de l’abside avait déjà été mise en évidence lors de travaux de restauration dans les années 1970. Par ailleurs, des microreliefs laissaient entrevoir la possibilité d’un enclos funéraire dans la même zone.

2Un décapage a ainsi été effectué au sud-est de l’abside (Fig. n°1 : Vue depuis le sud-est) afin de vérifier l’extension de la zone funéraire, la présence potentielle d’un enclos et l’état de conservation des sépultures. Parallèlement, deux tranchées perpendiculaires aux deux gouttereaux actuels de l’édifice ont été ouvertes. Enfin, une tranchée parallèle au pignon, mais perpendiculaire aux anciens gouttereaux dont il ne subsiste aujourd’hui qu’une partie au sud, a également été réalisée.

3La chapelle Notre-Dame de Gratemoine est citée dans les sources écrites au tournant du XIe s. D’abord église paroissiale appartenant à l’abbaye Saint-Honorat de Lérins, elle cède sa place à l’église Saint-Michel de Séranon implantée au vieux Séranon au moins au début du XIIIe s. Située en fond de vallée et en bordure d’une ancienne voie romaine, la construction a subi de nombreuses campagnes de modifications jusqu’à récemment. Le décapage réalisé a confirmé la présence d’autres sépultures en pleine terre. Un ossuaire a également été mis au jour. L’extension de l’ensemble n’a cependant pas pu être précisée pour des raisons de temps. Le décapage a également démontré que les fondations de l’abside et celles du petit édifice contigu au sud sont contemporaines sans que l’on puisse pour le moment avancer de datation.

4La tranchée perpendiculaire à ce dernier édifice a mis en évidence une importante couche de démolition (environ 1 m) postmédiévale qui reposait directement sur le roc avec un léger pendage nord-sud. Cette disposition indique que le sol naturel a été utilisé jusqu’à l’effondrement d’une partie du petit édifice. La tranchée septentrionale a confirmé la présence d’un bâtiment accolé au flanc nord de la chapelle. Une sépulture d’enfant était présente sous la couche superficielle directement contre le gouttereau nord (orientation ouest-est). La longue tranchée nord-sud implantée dans l’ancien espace de la nef a révélé la présence d’un espace funéraire postmédiéval dont l’extension et la datation ne peuvent encore être précisées. Pareillement, il faut s’attendre à trouver ici le sol de l’ancienne nef à une profondeur nettement plus importante que la chapelle actuelle.

5Ce même sondage a été prolongé au-delà de l’ancien gouttereau sud vers l’extérieur de l’édifice. Il a montré que le mur encore en élévation présente une conservation nettement plus importante que ce qu’on en voit aujourd’hui (environ 1 m). Par ailleurs un mur perpendiculaire, postérieur, et une couche de tuiles, sur laquelle le sondage a été arrêté, indiquent la présence d’un bâtiment annexe.

6Pour l’heure, la mise en lumière de la chapelle a été interrompue pour préserver l’ensemble dans l’attente d’une éventuelle fouille.

7BLANC Fabien, CAVANNA Émilie et GEORGET Gwenhaël

8Avec la collaboration de SUMÉRA Franck et TZORTZIS Stefan

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue depuis le sud-est

Fig. n°1 : Vue depuis le sud-est

Auteur(s) : Blanc, Fabien. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue depuis le sud-est
Crédits Auteur(s) : Blanc, Fabien. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6693/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 176k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Fabien Blanc, Émilie Cavanna, Gwenhaël Georget, Franck Suméra et Stefan Tzortzis, « Séranon – Chapelle Notre-Dame de Gratemoine », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 29 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6693

Haut de page

Responsables d'opération

Fabien Blanc

EDU

Articles du même responsable de fouilles

Émilie Cavanna

EDU

Gwenhaël Georget

EDU

Articles du même responsable de fouilles

Franck Suméra

SRA

Stefan Tzortzis

SRA

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org