Navigation – Plan du site
2007

La Celle – Ancien prieuré

Responsable(s) des opérations : Raymond Boyer
Notice rédigée par : Raymond Boyer

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8267

Date de l'opération : 2007 (FP)
Inventeur(s) : Boyer Raymond (CNRS)

1La fouille programmée d’une sépulture a été effectuée dans le cloître de l’ancien prieuré de Bénédictines de La Celle, monument classé, propriété du conseil général du Var. Ces travaux ont été réalisés par le titulaire de l’opération, Raymond Boyer, chercheur émérite au CNRS, Gilles Grévin, ingénieur anthropologue au CNRS (CÉPAM, UMR 6130) et Paul Bailet, anthropologue au laboratoire d’anthropologie de Draguignan.

2Une épitaphe latine est inscrite sur le mur nord de la galerie septentrionale du cloître (Fig. n°1 : L'épitaphe. Champ épigraphique 0,285 m x 0,315 m). Elle se compose de deux vers très élaborés ; elle est anonyme et non datée, mais l’étude épigraphique permet de la situer au XIIe s., probablement dans la première moitié ou vers le milieu. Le texte signale qu’« ici est inhumée une reine » qualifiée de « bienheureuse » ; puis, suit une formule laissant entendre que la défunte avait embrassé l’état monastique.

3La fouille (2 m x 2 m) a été pratiquée au pied de l’épitaphe en évitant un drain moderne. Le sol actuel en ciment et son substrat de cailloux, posés vers 1950, couvrent un pavement ancien, difficile à dater, constitué de pierres calcaires polies par l’usure, de diverses formes polygonales et de dimensions diverses. Ce pavement repose sur le terrain naturel, compact, sans matériel archéologique.

4Le pavement avait disparu sur 2 m, le long du mur, et sur une largeur de 0,80 m environ. À cet emplacement, le sol moderne et son substrat recouvraient la terre, peu compacte, de comblement d’une fosse de 2 m x 0,70 m et 0,80 m de profondeur. Au fond de cette fosse se trouvaient des vestiges du coffrage d’une tombe : deux grandes pierres plates et un bloc parallélépipédique alignés à 0,50 m du mur (type de coffrage connu et répertorié).

5La terre de comblement contenait :

6En conclusion, la sépulture trouvée au pied de l’épitaphe devait être assez remarquable pour avoir été signalée par une épitaphe ; c’est le seul cas dans le prieuré de La Celle. Cette tombe a dû être violée ou « fouillée » – l’intention étant différente – à une époque assez récente, semble-t-il, en raison de la faible compacité de la terre de comblement de la fosse. Dans l’épitaphe, le mot latin regina a pu susciter soit des convoitises soit la curiosité d’un des érudits locaux qui se sont intéressés au prieuré de La Celle au XIXe s. et au début du XXe s.

7Une étude très documentée sur cette épitaphe et sur un sarcophage médiéval sculpté lié à l’histoire du prieuré de La Celle est en préparation.

8BOYER Raymond

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : L'épitaphe. Champ épigraphique 0,285 m x 0,315 m

Fig. n°1 : L'épitaphe. Champ épigraphique 0,285 m x 0,315 m

Auteur(s) : Boyer, Raymond. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : L'épitaphe. Champ épigraphique 0,285 m x 0,315 m
Crédits Auteur(s) : Boyer, Raymond. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6660/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 260k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Raymond Boyer, « La Celle – Ancien prieuré », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 25 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6660

Haut de page

Responsable d'opération

Raymond Boyer

CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org