Navigation – Plan du site
2007

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume – Le Puits de Marine

Responsable(s) des opérations : David Ollivier
Notice rédigée par : David Ollivier

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8128

Date de l'opération : 2007 (SP)
Inventeur(s) : Ollivier David (ASS)

1Les sondages réalisés en 2006 par l’INRAP au lieu-dit Le Puits de Marine, à la périphérie nord-est de Saint-Maximin, avaient mis en évidence deux fours de petites dimensions et trois fosses dont les comblements ont livré une grande quantité de céramique non tournée datant pour l’essentiel du premier âge du Fer (rapport de de diagnostic archéologique 2006 de Patrick Raynaud, déposé au SRA DRAC-PACA et BSR PACA, 2006 : 203).

2La fouille préventive prescrite par le service régional de l’archéologie a été conduite en avril 2007 par le centre archéologique du Var. Le décapage de 780 m2 de terrain a permis de localiser une grande fosse au nord-ouest de la zone liée à l’activité artisanale du site et une petite fosse située entre les deux fours.

3De forme grossièrement oblongue (3,15 m de longueur sur 2,70 m de largeur), la fosse, creusée dans le substrat, atteint par endroit une profondeur conservée de 0,30 m environ.

4Le comblement de la fosse est composé d’une première couche d’argile brune épaisse en moyenne de 0,10 m, puis d’une seconde couche de terre ayant livré plusieurs dizaines de fragments de céramique et d’éléments en torchis (fragments de parois et de sole trouée).

5La petite fosse découverte entre les deux fours présente un diamètre moyen de 0,50 m. Elle a révélé un type de comblement identique à celui de la fosse principale : couche d’argile brune couvrant le fond, recouverte d’une couche de rejet de cuisson.

6Le matériel céramique présente un faciès homogène caractéristique du premier âge du Fer (VIe-Ve s. av. J.‑C.) : urnes en céramique modelée et céramique grise monochrome de Marseille.

7La présence d’une fosse partiellement comblée par de l’argile pure indéniablement importée sur les lieux ainsi que l’abondance du matériel, qu’il soit céramique ou lié à l’outil de cuisson (superstructures en torchis), tend à conforter l’hypothèse de l’identification du site comme un lieu de production de céramique modelée datant du premier âge du Fer.

8OLLIVIER David

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

David Ollivier, « Saint-Maximin-la-Sainte-Baume – Le Puits de Marine », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 20 août 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6558

Haut de page

Responsable d'opération

David Ollivier

ASS

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org