Navigation – Plan du site
2007

Hyères – Olbia-de-Provence

Responsable(s) des opérations : Michel Bats
Notice rédigée par : Michel Bats

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 7936

Date de l'opération : 2006 - 2007 (FP)
Inventeur(s) : Bats Michel (CNRS)

1Rappel : avant sa restructuration complète vers 40-30 av. J.‑C. (phase 6), les modifications qui ont affecté l’îlot VI, depuis sa fondation au cours du dernier quart du IVe s. av. J.-C., ont été effectuées au même rythme au cours de trois phases principales (Le lecteur se reportera aux plans parus dans le BSR PACA, 2005 : fig. 91 et 92) :

2La fouille 2007 a définitivement confirmé la division de l’îlot VI en trois modules de dimensions équivalentes, grâce au dégagement du mur MR61324 sur la totalité de sa longueur dans le sud du secteur 8.

Module Nord

Phase 9

3L’organisation interne de ce module pendant la phase 9 reste encore à préciser, cependant certaines observations ont déjà pu être effectuées.

  • L’angle nord-est du module était occupé par une pièce au sol bétonné SL61366, dont les limites seront mises au jour lors de la campagne 2008.

  • Le tiers sud du module était délimité – partiellement ou sur toute la largeur de l’îlot (la campagne 2008 le déterminera) – par un mur d’orientation est-ouest MR61314, parallèle au mur du tiers de l’îlot MR61324 et à 2,40 m au nord de celui-ci.

4Un seul niveau d’occupation appartenant à cette phase a été totalement dégagé en 2007 dans ce module nord, dans le secteur 8c : un sol de terre battue (61476) avec des recharges de sable, marqué par des charbons et des cendres. Sur ce sol, dans l’angle nord-est de la pièce, reposent plusieurs adobes posées à plat (61462) qui correspondent à un aménagement du type banquette ou paillasse.

Phase 8

5Dans la pièce d’angle nord-ouest de l’îlot (secteur 9b), une série de fosses creusées jusque dans le substrat révèle une activité métallurgique.

6Tout au nord, on trouve une fosse-foyer circulaire avec des parois rubéfiées, FY61463, dont le fond comportait une épaisse couche de battitures mêlées de charbons (61469), surmontée d’un fragment de plaque foyer en argile. À l’est de celle-ci, à une vingtaine de centimètres, on trouve une fosse rectangulaire allongée (0,88 m x 0,16 m), FS61458, creusée dans le substrat sur environ 0,08 m de profondeur présentant deux parois verticales parallèles, rubéfiées par endroits, qui étaient tapissées d’une fine couche de battitures.

7Environ 1,50 m au sud de ces structures se situent deux fosses accolées, tout près du mur de façade ouest : une fosse circulaire (diamètre : 0,53 m à 55 m), FS61461, dont le comblement était fait de terre, se trouve à proximité immédiate d’une fosse-foyer rectangulaire (0,52 m x 0,24 m), FY61460, creusée dans le substrat sur environ 0,12 m de profondeur, avec des parois rubéfiées et dont le fond présentait un amas de charbons (61470). À 1 m environ à l’est de ces fosses ont été fouillées deux petites dépressions, l’une remplie de sable et l’autre de terre argileuse.

8Le sol de fonctionnement de ces structures de forge (61480) n’a pas été véritablement retrouvé puisqu’il se situe directement au contact du substrat dans toute cette zone.

Phase 7

9Dans la partie centrale du secteur 8, le mur d’orientation est-ouest MR61314 est épierré sur toute sa longueur et est comblé par un remblai de terre (61407, 61408, 61411) fait d’un limon sableux de couleur orangé. Les remblais d’installation de limon sableux (61402, 61403) des sols SL61302 et SL61301 sont alors mis en place (BSR PACA, 2006 : 193-195 ; rapport final d’opération 2006 déposé au SRA DRAC PACA).

10Dans la partie orientale du secteur 9 (secteur 9a), on a pu observer les premières phases de fonctionnement de la forge qui avait commencé à être dégagée en 2006. Divers réaménagements ont permis de restituer trois états de fonctionnement successifs du grand foyer de forge FY61365 dégagé en 2006, dont l’activité métallurgique a été mise en évidence par l’abondance des scories et des battitures découvertes dans les couches de fonctionnement et de comblement de ces structures (Fig. n°1 : Module nord, secteur 9 : atelier de forgeron. Au premier plan, secteur 9b en phase 8 ; à l’arrière-plan, secteur 9a, en phase 7 ; à droite, secteur 8).

  • Dans un premier état, ce foyer (FY61448) est strictement rectangulaire (1,16 m x 0,50 m) d’orientation nord-ouest–sud-est ; il tranche verticalement de façon nette les couches de sédimentation 61383 et 61424, ainsi que le sol de béton SL61366 ; ses parois faiblement rubéfiées semblent indiquer une utilisation relativement courte. Au sud-est du foyer, une fosse circulaire, FS61392, d’un diamètre moyen de 0,90 m et d’une profondeur de 0,12 m, comportait, sur le fond, deux trous de poteaux accolés avec leur calage de pierres.

  • Un nouveau foyer (1,87 m x 0,80 m) (FY61365), d’orientation est-ouest, est ensuite aménagé, en utilisant une partie de la fosse-foyer précédente : sa partie nord est comblée avec une terre compacte rouge orangée comprenant de nombreux cailloutis, des fragments rubéfiés et quelques charbons, tandis qu’on creuse une fosse plus large, aux parois légèrement plus évasées, et avec un surcreusement pseudo-circulaire à l’ouest qui servira d’aire de combustion. Les parois rubéfiées se poursuivent sans solution de continuité sur l’ensemble du pourtour de ce nouveau foyer, montrant bien l’abandon total de la partie nord du foyer précédent. Le foyer, dans cet état, avait donc une forme rectangulaire à laquelle on aurait accolé un triangle sur le petit côté est ; dans cette extrémité est, on note un trou de poteau. Un creusement (61479), découpé dans le sol de béton SL61366, d’un peu plus de 0 ?35 m de large, s’étend comme une sorte de canal à l’ouest du foyer FY61365, quasiment dans le même axe et débouche presque au milieu de la paroi. Peut-être avons-nous là l’empreinte du système de soufflerie ? Ce creusement a malheureusement été recoupé par le bassin 61102 (de la phase 6) au centre de la pièce, ce qui ne nous permet pas de connaître sa forme complète, et donc sa fonction exacte. Le comblement en était compact, voire parfois très compact, mêlant de nombreux cailloutis et charbons à des battitures et quelques fragments de terre cuite, sans doute issus des diverses réfections des parois du foyer FY61365.

  • Dans un troisième et dernier état de fonctionnement (le mieux documenté), ce grand foyer est réduit grâce à neuf blocs de pierres (61426) installés le long de la paroi nord qui délimitent un rectangle d’environ 1,60 m x 0,35 à 0,40 m. Une couche de terre rubéfiée contenant, outre des charbons et des cailloutis, de nombreuses battitures et quelques scories (61427) tapisse le fond, les parois est et ouest et, de façon plus importante, le côté sud.

Module central

11Dans le secteur 32, l’ensemble du substrat (61416=61198) a été dégagé : il est marqué par un paléosol argileux, rouge vif, percé dans la partie sud-est par deux trous de poteaux, vestiges vraisemblables de la période de mise en place de l’îlot.

12Dans les secteurs 31-33, une intervention ponctuelle a permis de dégager la totalité des sols des phases 9 et 8 fouillés en 2003-2004.

13Dans la pièce d’angle sud-est (= secteur 7A au cours des phases 8-6, voir BSR PACA, 2005 : 168), on a procédé à l’enlèvement complet du sol de béton 61115, construit à la phase 8. À l’origine, l’espace est occupé par deux pièces (secteurs 28 et 30). Le secteur 28 est, en phase 9, une pièce de 6,50 m sur 2,60 m communiquant au nord avec la pièce 30 par la porte PR61332 aménagée dans le mur MR61236. Seule la partie ouest a pu être fouillée jusqu’au substrat. Sur le substrat se forme un paléosol d’argile brun-rouge (SL61421) sur lequel est installé un foyer à plat (FY61420) et mise en place une structure N-S (61419) de moellons de grès et gros galets liés à la terre, large de 0,60 m, qui divise la pièce en deux parties inégales (2,50 m à l’ouest ; 3,40 m à l’est). À l’est de cette structure, au-delà d’une paroi de pierres et terre argileuse, on trouve un important foyer, FY61297, dont on a fouillé les deux derniers états : composé d’une sole d’argile (61465) de forme rectangulaire à profil en cuvette et encadrée par trois parois de brique crue, il évoque en fait un four fermé sur trois côtés plutôt qu’un foyer de cuisson à plat. Les résidus étaient évacués aux abords immédiats du foyer : au sud, les rejets viennent remplir un cendrier (61451) installé entre la paroi du foyer et une brique crue placée de champ (61472). Mais il repose sur un monticule de terre cendreuse, constitué de couches émanant pour l’essentiel de rejets de foyers antérieurs, allant jusqu’à obstruer la porte PR61332.

14BATS Michel

15Avec la collaboration de DÉAL Carine, JONCHERAY Claire, OLLIVIER David, ROURE Réjane et SALLE Valérie.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Module nord, secteur 9 : atelier de forgeron. Au premier plan, secteur 9b en phase 8 ; à l’arrière-plan, secteur 9a, en phase 7 ; à droite, secteur 8

Fig. n°1 : Module nord, secteur 9 : atelier de forgeron. Au premier plan, secteur 9b en phase 8 ; à l’arrière-plan, secteur 9a, en phase 7 ; à droite, secteur 8

Auteur(s) : Bats, Michel. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Module nord, secteur 9 : atelier de forgeron. Au premier plan, secteur 9b en phase 8 ; à l’arrière-plan, secteur 9a, en phase 7 ; à droite, secteur 8
Crédits Auteur(s) : Bats, Michel. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6537/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 156k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Michel Bats, « Hyères – Olbia-de-Provence », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6537

Haut de page

Responsable d'opération

Michel Bats

CNRS

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org