Navigation – Plan du site
2007

Embrun – Église Saint-Donat

Responsable(s) des opérations : Daphné Deverly et Xavier Margarit
Notice rédigée par : Daphné Deverly et Xavier Margarit

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 8282

Date de l'opération : 2007 (SU)
Inventeur(s) : Margarit Xavier (COL)

1La communauté de communes de l’Embrunais a racheté en 2005 l’ancien cinéma-théâtre d’Embrun afin d’y établir une Maison de produits de pays. Ce bâtiment était à l’origine celui de l’église Saint-Donat, l’une des sept églises paroissiales de la ville médiévale et moderne. À la suite d’une erreur administrative de la DDE, le dossier d’instruction des travaux n’a malheureusement pas été transmis au Service régional de l’Archéologie alors que l’édifice est situé dans le zonage archéologique communal.

2Cet oubli, suivi de l’engagement des travaux, a entraîné la destruction de niveaux archéologiques et de sépultures sur tout le collatéral sud ainsi que la mise au jour de nombreux ossements qui ont amené l’entrepreneur et la communauté de communes de l’Embrunais à alerter le SRA. Les travaux ont été interrompus et, compte tenu de l’impossibilité pour l’aménageur de répondre aux contraintes financières et aux délais relatifs à l’organisation d’une fouille sur la centaine de mètres carrés préservés, une solution technique de conservation, par surélévation du sol, a été imposée.

3L’implantation en profondeur de deux piliers de la mezzanine sur le collatéral nord ne pouvait pas cependant être évitée. L’emprise a été limitée par l’installation d’une longrine et a fait l’objet d’une fouille d’urgence sur deux carrés de 1 m de côté situés à 1,50 m l’un de l’autre et localisés dans le quart nord-ouest de l’église, le long du mur nord de la nef (Fig. n°1 : Plan du bâtiment avec localisation des sondages).

4Bien que restreinte en délais, moyens et superficie, cette fouille de sauvetage a mis au jour une couche de destruction moderne, un ossuaire, des sépultures tardo-médiévales en cercueil ainsi qu’une tombe de l’Antiquité tardive. Cette dernière – un coffrage en tuiles sous bâtière liées au mortier – est la première des Hautes-Alpes à être bien documentée, et la plus ancienne structure archéologique retrouvée jusqu’à présent à Embrun (Fig. n°2 : Vue de la tombe en coffrage en tuiles sous bâtière).

5En raison de la remontée de la nappe phréatique et du peu de temps disponible pour une fouille fine, le contenu de la sépulture a été prélevé en trois blocs (zones ouest, centre et est de la tombe) afin d’être analysé en laboratoire. Ce prélèvement en zones n’a malheureusement pas apporté de renseignements sur la position primaire des ossements, mis à part qu’il y a eu perte totale d’organisation suite aux mouvements d’eau. La stagnation des os en milieu aqueux a formé de nombreuses concrétions calcaires sur la surface corticale et a perturbé l’ensemble de la sépulture. D’après l’étude des os présents, généralement bien conservés, et celle des appariements, la tombe contenait un individu complet (adulte féminin de plus de quarante ans) et des réductions partielles, plutôt de la moitié inférieure du corps, d’au moins trois autres individus.

6Ces résultats relatifs à la localisation d’un probable cimetière antique sont très intéressants pour l’histoire et la topographie urbaine d’Embrun. Ils témoignent aussi de la haute ancienneté du caractère funéraire et sacré de ce lieu, ce qui est tout à fait cohérent avec l’ancienneté du vocable Donatus. La tombe sous bâtière a été restaurée et remontée par Pascal Boucard ; elle est actuellement exposée à la Maison de produits de pays d’Embrun, sur le lieu de sa découverte.

7DEVERLY Daphné et MARGARIT Xavier

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan du bâtiment avec localisation des sondages

Fig. n°1 : Plan du bâtiment avec localisation des sondages

Auteur(s) : Deverly, Daphné. Crédits : ADLFI (2007)

Fig. n°2 : Vue de la tombe en coffrage en tuiles sous bâtière

Fig. n°2 : Vue de la tombe en coffrage en tuiles sous bâtière

Auteur(s) : Deverly, Daphné. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan du bâtiment avec localisation des sondages
Crédits Auteur(s) : Deverly, Daphné. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6345/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 69k
Titre Fig. n°2 : Vue de la tombe en coffrage en tuiles sous bâtière
Crédits Auteur(s) : Deverly, Daphné. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6345/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Daphné Deverly et Xavier Margarit, « Embrun – Église Saint-Donat », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 24 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6345

Haut de page

Responsables d'opération

Daphné Deverly

AUT

Articles du même responsable de fouilles

Xavier Margarit

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org