Navigation – Plan du site
2007

Nice – Grotte du Lazaret, unité archéostratigraphique UA27

Responsable(s) des opérations : Henry De Lumeley, Emmanuel Desclaux et Patricia Valensi
Notice rédigée par : Henry De Lumeley, Emmanuel Desclaux et Patricia Valensi

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 7880

Date de l'opération : 2007 (FP)
Inventeur(s) : De Lumeley Henry (CNRS) ; Desclaux Emmanuel (COL) ; Valensi Patricia (COL)

1La grotte du Lazaret, située sur les pentes du mont Boron à Nice, livre une succession d’occupations humaines attribuées aux Anténéandertaliens (derniers Homo erectus d’Europe) (Lumley et al., 2004). Le chantier de fouille s’étend sur environ 90 m2 et se situe en arrière du porche de l’entrée, dans la partie est de la caverne. La campagne de fouille de 2007, qui fait partie du programme triennal 2006-2008, a concerné le décapage du 27e niveau d’occupation humaine (unité archéostratigraphique UA 27), (encadrement des fouilles : BSR PACA, 2006 : 83-84).

2Le dégagement de ce niveau UA 27 n’est pas terminé et de nombreux vestiges sont toujours en place sur le sol.

Le sol d’occupation de l’UA 27

3Le sol archéostratigraphique UA 27 est très riche en matériel archéologique et durant la campagne 2007 nous avons coordonné près de 5 000 restes de faune et 1 500 pièces d’industrie lithique. À cela s’ajoutent les microvertébrés (oiseaux, amphibiens, reptiles, rongeurs, insectivores, etc.) et les invertébrés, issus du tamisage des terres.

4Les fouilles ont mis en évidence une concentration nette du grand outillage (biface, chopper et chopping-tool) vers l’entrée principale de la grotte. Plusieurs bifaces et fragments de bifaces y ont été notamment découverts, associés à des restes de grande faune. Les ossements de grands mammifères sont présents dans toutes les zones fouillées, mais ils s’accumulent préférentiellement à l’entrée ou vers le fond de la grotte, et surtout le long de la paroi est, considérée comme une aire de rejets culinaires. D’autre part, des concentrations de cendres noires et/ou grises associées à des charbons de bois, de petites esquilles brûlées voire des pierres brûlées semblent indiquer la présence d’au moins trois petits foyers sur le sol UA 27.

5Les données stratigraphiques et granulométriques nous permettent de situer l’unité archéostratigraphique UA 27 au sommet de l’ensemble stratigraphique CII inf. Par rapport aux niveaux d’occupation sus-jacents de l’ensemble CII sup., S. Khatib souligne une augmentation relative des éléments grossiers (blocs et cailloux) accompagnée d’une diminution de proportions des galets karstiques et une présence plus significative des plaquettes qui semblent indiquer un climat plus frais et moins humide.

6Le niveau UA 27 appartient à l’ensemble stratigraphique CII inf., daté par V. Michel, d’environ 160 000 ans par la méthode combinée ESR/U-Th sur émail dentaire de cerfs (Lumley et al., 2004).

L’industrie lithique de l’UA 27

7Au cours de l’année 2007, près de 1 500 pièces d’industrie lithique ont été mises au jour dans la grotte du Lazaret et étudiées par D. Cauche et M. Mhamdi. Comme dans les niveaux sus-jacents situés dans l’ensemble CII, on constate une bonne représentation des outils caractérisant les cultures acheuléennes, à savoir les bifaces et les hachereaux (dix-huit pièces au total).

8En revanche, la présence d’autres outils façonnés – choppers, chopping-tools ou autres outils de percussion – est beaucoup plus discrète. Le débitage des roches est important, comme en témoignent les nombreux produits et résidus de débitage, tels qu’éclats, débris et nucléus. Le petit outillage est constitué de racloirs et dans une moindre mesure de pointes retouchées et de quelques outils à encoche  (Fig. n°1 : Petit outillage de l'UA 27). Les principales matières premières lithiques utilisées par les artisans tailleurs acheuléens au Lazaret sont les calcaires, le silex, les quartzites et les roches volcaniques. Il est important de constater cette année la présence d’un racloir sur éclat en jaspe rouge de très bonne qualité.

Les faunes de l’UA 27

9Parmi les amphibiens et les reptiles étudiés par S. Bailon, on note l’absence de taxons méditerranéens et l’abondance de taxons médioeuropéens, vivant aujourd’hui dans les zones de moyenne et haute montagne. Les conditions climatiques semblent donc être relativement fraîches et humides. Parmi les 300 restes d’oiseaux coordonnés cette année, T. Roger dénote, à côté du cortège classique du Lazaret (pigeon biset, corvidés, galliformes tels la perdrix et la caille), la présence de l’outarde canepetière, la halerde boréale et le tétras lyre. Parmi les rongeurs, deux espèces prédominent : Microtus arvalis (plus de 50 %) et Apodemus sylvaticus (27,5 %). La présence de Pliomys boronensis (espèce fossile et endémique) souligne que la région a été une zone-refuge au Pléistocène moyen. D’après C. Hanquet, les rongeurs donnent l’image d’un paysage dominé par des espaces relativement secs et ouverts soumis à des températures plus fraîches qu’aujourd’hui et ponctués de zones boisées à caractère humide et tempéré.

10Le niveau UA 27 a livré cette année plus de 7000 restes de lapins dont l’origine est attribuée d’après K. El Guennouni aux activités humaines (les os de lapins se caractérisant par des diaphyses tubulaires, avec stries de découpe et traces de brûlures) mais aussi à des rapaces nocturnes. Concernant les grands mammifères, Patricia Valensi a identifié cette année, à côté des taxons classiques pour le site du Lazaret (cerf élaphe, bouquetin des Alpes, loup, renard, ours des cavernes) (Fig. n°2 : Crâne de bouquetin (capra ibex) sur le sol UA 27), des espèces plus rares tels le mégacéros, le daim, le chamois et le cheval de Taubach.

11L’association de cette faune et le stade d’évolution de certaines espèces permettent d’attribuer l’ensemble de ces faunes à la fin du Pléistocène moyen, et plus précisément à la période glaciaire du stade isotopique 6. L’unité archéostratigraphique UA 27, comme celle sus-jacente UA 26 appartenant à l’ensemble CII inf. présente un cortège faunique plus frais que les unités UA 24 et UA 25 de l’ensemble CII sup.

Perspectives

12La partie inférieure du remplissage de la grotte du Lazaret (CII inf.) semble être atteinte par les fouilles depuis environ trois années. Ce sont les unités UA 26 et UA 27. De nouveaux changements climatiques apparaissent, marqués par un climat nettement plus frais que dans l’ensemble CII sup. La richesse et la diversité des faunes de la grotte du Lazaret permettent de reconstituer de façon précise les caractéristiques du climat et de l’environnement, contribuant ainsi grandement à la connaissance de la dynamique climatique de cette région au cours du Quaternaire.

13L’étude des industries lithiques révèle d’importants changements culturels au sein de la séquence stratigraphique. Les industries lithiques récoltées dans les ensembles stratigraphiques CIII et CII du remplissage révèlent une transition culturelle entre un Acheuléen terminal riche en bifaces (CII) et un Moustérien plus riche en petit outillage (CIII). La poursuite des fouilles a pour but d’approfondir nos connaissances sur l’évolution du comportement et du mode de vie des derniers Homo erectus de la région, dans un contexte environnemental et chronologique bien défini.

14LUMLEY Henry de, DESCLAUX Emmanuel et VALENSI Patricia

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Petit outillage de l'UA 27

Fig. n°1 : Petit outillage de l'UA 27

Auteur(s) : Montesinos, Magali. Crédits : ADLFI (2007)

Fig. n°2 : Crâne de bouquetin (capra ibex) sur le sol UA 27

Fig. n°2 : Crâne de bouquetin (capra ibex) sur le sol UA 27

Auteur(s) : laboratoire de préhistoire du Lazaret. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Petit outillage de l'UA 27
Crédits Auteur(s) : Montesinos, Magali. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6304/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 118k
Titre Fig. n°2 : Crâne de bouquetin (capra ibex) sur le sol UA 27
Crédits Auteur(s) : laboratoire de préhistoire du Lazaret. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6304/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 172k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Henry De Lumeley, Emmanuel Desclaux et Patricia Valensi, « Nice – Grotte du Lazaret, unité archéostratigraphique UA27 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 30 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6304

Haut de page

Responsables d'opération

Henry De Lumeley

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Emmanuel Desclaux

COL

Articles du même responsable de fouilles

Patricia Valensi

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org