Navigation – Plan du site
2007

Fréjus – Quartier de Villeneuve, villa Romana

Responsable(s) des opérations : Pierre Excoffon
Notice rédigée par : Pierre Excoffon

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 7918

Date de l'opération : 2006 - 2007 (SU)
Inventeur(s) : Excoffon Pierre (COL)

1De novembre 2006 à mars 2007, le service du Patrimoine de la ville de Fréjus a réalisé une opération préventive préalable à une construction immobilière, sur le terrain jouxtant au sud-est les bâtiments thermaux romains de Villeneuve, classé monument historique.

2Les fouilles, qui ont porté sur 4 000 m2, ont montré un espace progressivement gagné sur la mer et consacré jusqu’à nos jours, essentiellement à des activités agricoles. Le mur romain faisant limite au nord de la fouille, se raccorde directement au complexe thermal. Six phases ont été mises en évidence.

Phase I

3La première phase correspond aux niveaux immédiatement antérieurs aux premières traces d’occupation en milieu hors d’eau et à la constitution d’une plage émergée. Quelques aménagements ont été découverts, dont un alignement de piquets en chêne et un amas de gros blocs. À cette époque, que l’on situe au milieu du Ier s. av. J.‑C., le rivage est à situer à l’emplacement de la fouille.

Phase II

4Après cette phase, où l’action humaine n’a laissé que peu de traces, l’ensemble du site est alors constitué par un haut de plage émergée, la phase II.

5Sur celui-ci sont construits plusieurs longs murs, d’orientation est-ouest, marquant les limites d’un espace voué à des plantations, situé dans le tiers nord du chantier. Le tout couvre une superficie de 1 400 m2 et ne constitue qu’une partie d’un ensemble plus vaste.

6Il se matérialise par la présence d’une cinquantaine de fosses circulaires creusées dans le sable et d’un puits pourvu de marches (Fig. n°1 : Alignements de fosses de plantation). Au moins six fosses contenaient des demi-amphores remployées comme vases horticoles, perforés ou fendus à la base pour éviter la stagnation de l’eau. Une conduite en terre cuite est également aménagée. Cette phase se situe entre la fin du Ier s. av. J.‑C. et le milieu du Ier s. apr. J.‑C.

7On peut supposer que ce jardin était en relation avec un bâtiment situé plus au nord, antérieur aux thermes.

Phase III

8La phase III correspond à une transformation importante des lieux et à la construction des thermes voisins. Deux murs sont entièrement épierrés et récupérés, et un long mur est construit. Celui-ci pouvait séparer au nord l’extension ouverte des thermes (palestre, campus, etc.) d’une zone au sud où se trouvaient encore quelques plantations. Cette phase est à situer dans la seconde moitié du Ier s. apr. J.‑C.

9Durant cette même phase, un puits rectangulaire est creusé au centre de la zone et pourrait correspondre à une noria (Fig. n°2 : Puits rectangulaire avec cuvelage en bois). Il est fait d’un cuvelage issu de la récupération d’une coque de navire. C’est également durant cette phase qu’est édifié un passage maçonné, découvert au sud du terrain, et dont l’extrémité sud avait été trouvée deux ans auparavant sur la parcelle voisine.

10La fin de cette phase se situe vers la fin du IIe s. apr. J.‑C.

Phase IV

Phase IVA

11La phase IVA se caractérise par l’aménagement d’une bande de terrain cultivée dans la partie sud sur 11,5 m de large et 93 m de long, creusée dans le sable (Fig. n°3 : Lanière mise en culture avec fossés et fosses). Deux murs de soutènement sont alors édifiés pour retenir les levers de sable au sud et au nord.

12Une tranchée est-ouest rectiligne, sur laquelle plusieurs creusements perpendiculaires viennent se connecter, est aménagée. Situés bien en dessous de la nappe phréatique actuelle, ces niveaux ont conservé de nombreux restes organiques : sarments de vignes, branches, noyaux, graines, etc.

13Les études carpologique, anthracologique et palynologique montrent une culture diversifiée mêlant viticulture, arboriculture et culture potagère. Un bassin dont les parois étaient coffrées avec des bois de récupération, parmi lesquels les morceaux d’un bateau, a aussi été fouillé.

14L’activité essentielle de cette phase se situe dans le courant du IIIe s. et une partie du VIe s.

Phase IVB

15Par la suite, une reprise de l’activité agricole parait s’opérer lors du Ve s., où plusieurs fosses de plantation sont creusées (phase IVB).

Phase V

16Suit une longue période d’abandon jusqu’à la fin du Moyen Âge. La reprise d’une occupation se situe à la fin du XVe s. (phase V). Elle est marquée par la récupération des murs antiques, le creusement de deux puits sur sablières en bois et la remise en culture de l’ensemble de la parcelle.

17Peu après, deux larges fossés repérés sur toute la longueur du site sont creusés. La ferme située à l’emplacement des bâtiments thermaux est construite à la fin du XVIIe s. Enfin, durant le XIXe s. et surtout le XXe s., la zone est à nouveau consacrée à l’agriculture.

18EXCOFFON Pierre

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Alignements de fosses de plantation

Fig. n°1 : Alignements de fosses de plantation

Auteur(s) : Altivue ; Ville de Fréjus. Crédits : ADFLI (2007)

Fig. n°2 : Puits rectangulaire avec cuvelage en bois

Fig. n°2 : Puits rectangulaire avec cuvelage en bois

Auteur(s) : Excoffon, Pierre. Crédits : ADLFI (2007)

Fig. n°3 : Lanière mise en culture avec fossés et fosses

Fig. n°3 : Lanière mise en culture avec fossés et fosses

Auteur(s) : Excoffon, Pierre. Crédits : ADLFI (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Alignements de fosses de plantation
Crédits Auteur(s) : Altivue ; Ville de Fréjus. Crédits : ADFLI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6051/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 188k
Titre Fig. n°2 : Puits rectangulaire avec cuvelage en bois
Crédits Auteur(s) : Excoffon, Pierre. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6051/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 190k
Titre Fig. n°3 : Lanière mise en culture avec fossés et fosses
Crédits Auteur(s) : Excoffon, Pierre. Crédits : ADLFI (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/6051/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 369k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pierre Excoffon, « Fréjus – Quartier de Villeneuve, villa Romana », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Provence-Alpes-Côte d'Azur, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://adlfi.revues.org/6051

Haut de page

Responsable d'opération

Pierre Excoffon

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org