Navigation – Plan du site
2007

Breuil-le-Sec – Déviation de la RN31, ouvrages d'art n°2 et n°3

Responsable(s) des opérations : David Kiefer
Notice rédigée par : David Kiefer

Entrées d’index

Chronologique :

Crétacé, Secondaire, Tertiaire

Géographique :

Picardie, Oise, Breuil-le-Sec

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9313

Date de l'opération : 2007 (EX)

1Un diagnostic archéologique mené au nord des communes de Breuil-le-Sec et Nointel, avant la construction de la déviation de la RN 31, a permis de constater l’absence de patrimoine archéologique sous les futurs emplacements de deux ouvrages d’art. Les deux emprises totalisent une surface de 7 168 m2.

2Les huit sondages profonds, quatre sur chaque  emprise (SPI à SP4), visant à reconnaître une présence préhistorique se sont révélés négatifs. Ces ouvertures ont toutefois permis d’observer la stratigraphie locale.

3À Breuil-le-Sec, en contexte de versant, peut se dégager, sous un couvert de terre végétale allant d’environ 0,1 m à 0,3 m, un niveau de limon sable-argileux brun (Bt ?) épais de 0,2 m à 0,4 m. Puis sur 0,25 m à 1 m se profile une couche de sable ocre contenant des granules de craie (colluvions).

4Un dernier niveau sédimentaire, constitué de sable limoneux brun riche en nodules de craie et en silex gélifs (colluvions) d’une épaisseur d’environ 0,3 m repose sur le socle de craie à silex. Parfois, seul subsiste un niveau de terre arable couché sur la craie à silex. D’après la carte géologique du BRGM de Clermont, il s’agirait d’une formation du Crétacé (Secondaire) et plus particulièrement du Campanien.

5À Nointel, le substrat est variable. II s’agit soit de la même craie à silex ou de sable Tertiaire le plus souvent ocre parfois gris et contenant des galets. Plus rarement, il s’agit d’argile grise. Ces formations seraient Tertiaire (Sparnacien). Au dessus, on observe la formation de sols bruns plus ou moins argileux composés majoritairement de sable et de limon. Ils ont une épaisseur variant de 0,1 m à 0,4 m. Ils sont sous-jacents à la terre arable qui s’étend sur  environ 0,3 m.

6KIEFER David

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

David Kiefer, « Breuil-le-Sec – Déviation de la RN31, ouvrages d'art n°2 et n°3 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 24 juillet 2017. URL : http://adlfi.revues.org/5698

Haut de page

Responsable d'opération

David Kiefer

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org