Navigation – Plan du site
2007

Berteaucourt-lès-Thennes – Les Champs de Saint-Quentin

Responsable(s) des opérations : Emmanuel Petit
Notice rédigée par : Emmanuel Petit

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9283

Date de l'opération : 2007 (EX)

1Un projet de lotissement est à l’origine d’une prescription de diagnostic archéologique. Cette opération s’est déroulée du 29 au 31 octobre 2007. Le secteur sondé est localisé sur le versant dominant la Luce, petit affluent de l’Avre. Le diagnostic a porté sur plusieurs parcelles couvrant une surface de 20 000 m2.

2Le substrat est composé de calcaire recouvert d’une couche de colluvions peu épaisse. La découverte majeure de cette campagne, localisée dans l’extrême limite partie nord-est de l’emprise, est un complexe d’habitat qui semble dater de la phase finale de La Tène D1/D2 et un enclos funéraire de l’âge du Bronze. Les vestiges archéologiques sont présents sous une couche de colluvions, soit entre 0,30 m et 0,35 m de profondeur (sauf ponctuellement dans la tranchée 1 où les vestiges apparaissent à -0,80 m). Seule une petite portion du fossé est visible, mais il est possible de restituer un diamètre de 28 m. Le fossé, conservé sur 1 m de largeur et 1,10 m de  profondeur présente un profil en U, un fond plat et trois phases de comblement.

3Au sud-ouest de l’enclos funéraire, une enceinte incluant plusieurs structures a été découverte dans les tranchées 1 à 5. Elle se développe vers l’ouest et le nord et occupe une superficie de 6 000 m2, soit environ un petit quart du site. Le fossé d’enclos est présent sur environ 120 m. Il semble s’interrompre a plusieurs reprises Il a un profil en V et a été comblé en deux phases. Au sein de l’enclos, de multiples structures (trous de poteau et fosses) semblent appartenir à une petite zone d’habitat délimitée par un enclos sub-rectangulaire ouvert. Au nord de cet ensemble, deux silos sont disposés côte à côte. Plusieurs structures interprétées comme des fossés se détachent du complexe d’habitat excepté la structure 2 qui pourrait correspondre au retour de l’enceinte. L’enceinte avec une superficie de 6 000 m2 a pu être reconnu à l’issue du diagnostic, et représente environ un petit quart du site. Il est envisageable de restituer dans l’environnement la totalité de cette ferme à vocation agricole. Ce type d’habitat s’inscrit dans le répertoire des établissements connus dans la région comme à Framerville-Rainecourt, à Bayonvillers ou encore à Méaulte (étude en cours).

4PETIT Emmanuel (Inrap)

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Emmanuel Petit, « Berteaucourt-lès-Thennes – Les Champs de Saint-Quentin », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 26 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/5695

Haut de page

Responsable d'opération

Emmanuel Petit

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org