Navigation – Plan du site
2007

Beauvais – Rue Saint-Pierre, abords de la Cathédrale

Responsable(s) des opérations : Sébastien Lefèvre
Notice rédigée par : Sébastien Lefèvre

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge

Géographique :

Picardie, Oise, Beauvais

Nature des opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9224

Date de l'opération : 2007 (EX)

1L’opération de diagnostic, réalisée à la suite du  projet de mise en valeur des abords de la cathédrale,  comprenait outre la réalisation de vingt-deux sondages (fosses d’arbres) et de plusieurs suivis archéologiques situés dans la rue Saint-Pierre et la rue du Musée (notice versée en accord le SRA au BSR2008), le décapage d’une zone d’environ 360 m2 à proximité immédiate du mur gouttereau sud de la Basse-Œuvre sur l’emplacement du futur Jardin archéologique imaginé par l’architecte E. Poncelet (ACMH). Celui-ci projette notamment de relever les murs (sur environ 1 m de haut) d’une petite chapelle édifiée un peu avant le milieu du XIe s. en pierres calcaires calibrées de tradition antique, d’un portique latéral adossé au bas-côté sud de la Basse-Œuvre élevé au début du XIe s., et enfin de l’avant-corps du même édifice construit dans le courant de la première moitié du XIIe s.

2Ce décapage fait suite à un premier dégagement réalisé en 2005 sur une superficie plus réduite (152 m2) qui avait alors pour seul objectif de mettre au jour les vestiges de la chapelle afin de réaliser un relevé précis des maçonneries (J.-M. Fémolant, BSR2005, p. 52-53). Rappelons que les vestiges intégrés à ce projet de mise en valeur furent reconnus au cours de plusieurs campagnes de fouilles archéologiques qui se déroulèrent de 1965 à 1985 sous la direction de É. Chami. Les datations de ces structures précisées plus haut furent émises d’après ces investigations.

3Notre diagnostic consista ici à réaliser un décapage de surface (couches superficielles : bitume et fond de forme) sur toute l’assiette du projet jusqu’à l’apparition des premiers niveaux archéologiques en place, à évacuer également, sur l’emprise du chantier 1965-1985  concernée par le projet, le sablon déposé au début des années 90, et enfin à effectuer un nettoyage de surface des niveaux archéologiques mis au jour.

4L’emprise du Jardin archéologique, dépassant l’aire ouverte au cours des anciennes fouilles, l’objectif du diagnostic était donc également de déterminer les secteurs conservés et par la même d’établir, la superficie des zones à fouiller ainsi que l’épaisseur des vestiges en rapport avec les côtes finies du projet. Cette intervention, dissociée des autres investigations archéologiques menées préalablement au projet de requalification et de valorisation du quartier épiscopal, a fait l’objet d’un rapport de diagnostic intermédiaire déposé au SRA.

5Le nettoyage de coupes stratigraphiques dégagées à divers endroits a permis d’identifier avec d’assez bonnes précisions la nature des horizons encore en place (recharges de voirie, niveaux de circulation, couches associées à la construction-destruction de la chapelle, l’incendie de la Basse-Œuvre, dépôts de terres noires, etc.) et d’évaluer l’état de conservation des vestiges maçonnés décrits plus haut (Fig. n°1 :  Coupe stratigraphique vers l’ouest montrant notamment des niveaux de recharge de voirie). La nature et la superposition de nombreuses couches parfois très fines (feuilletage)  témoignent d’une occupation dense du secteur guère surprenante.

6Suite à cette évaluation le projet initial fut légèrement modifié. Les niveaux finis furent notamment relevés de 0,50 m afin de diminuer l’impact au sol et de ne pas terrasser au-delà du fond de fouille du chantier mené entre 1965 et 1985.

7Au final, ce diagnostic a ainsi permis de déterminer plusieurs zones conservées sur l’emprise du projet constituant une superficie totale à fouiller d’un peu plus de 150 m2 sur une épaisseur variant de 0,30 m à 1,10 m ainsi que des secteurs partiellement détruits par la mise en place de divers réseaux (eau, gaz, électricité).  

8LEFÈVRE Sébastien

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 :  Coupe stratigraphique vers l’ouest montrant notamment des niveaux de recharge de voirie

Fig. n°1 :  Coupe stratigraphique vers l’ouest montrant notamment des niveaux de recharge de voirie

Auteur(s) : Lefèvre, Sébastien (SAM de Beauvais). Crédits : SAM de Beauvais (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 :  Coupe stratigraphique vers l’ouest montrant notamment des niveaux de recharge de voirie
Crédits Auteur(s) : Lefèvre, Sébastien (SAM de Beauvais). Crédits : SAM de Beauvais (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/5655/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 361k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Sébastien Lefèvre, « Beauvais – Rue Saint-Pierre, abords de la Cathédrale », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/5655

Haut de page

Responsable d'opération

Sébastien Lefèvre

SAM de Beauvais

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org