Navigation – Plan du site
2007

Senlis – École Notre-Dame du Sacré-Coeur

Responsable(s) des opérations : Gilles Laperle
Notice rédigée par : Gilles Laperle

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 9188

Date de l'opération : 2007 (EV)

1Au cœur du Senlis historique, une équipe de l'Inrap a mis au jour les vestiges du cimetière Saint-Rieul, fondé à l'époque mérovingienne et en activité jusqu'à la Révolution française. La fouille préventive prescrite fait suite à un diagnostic réalisé en 2005, qui avait permis d'estimer à près de trois cents le nombre d'individus inhumés.

La christianisation de Senlis

2Si l'histoire de Senlis est bien connue par les textes et des fouilles, l'occasion est donnée pour la première fois d'observer l'un des lieux originels de la christianisation de la ville, en étudiant les vestiges de son principal cimetière médiéval (Fig. n°3 : Bague en bronze avec un chaton contenant une pierre bleu turquoise, découverte à la main gauche d’une jeune femme). C'est à quelques pas du chantier, sous la cour de l'école, que l'on situe l'emplacement initial de la sépulture de saint Rieul, premier évêque de Senlis, dont les reliques sont aujourd'hui conservées dans la cathédrale.

3Située à l'intérieur de l'enceinte médiévale, sur le tracé de l'une des principales voies d'accès de la ville, une grande église est construite en ce lieu au haut Moyen Âge. Celle-ci sera vendue comme bien national à la Révolution, puis détruite. Quelques vestiges subsistent encore actuellement sous l'actuel cinéma. Les cimetières sont déplacés hors de la ville en 1786, puis les paroisses sont regroupées cinq ans plus tard autour de la cathédrale.

Soixante-cinq générations sur soixante-dix mètres carrés

4La densité exceptionnelle des sépultures observée sur la parcelle fouillée est telle que là où normalement tiendrait un unique individu, on a retrouvé en moyenne près de onze défunts. Ici, durant quelque 1300 ans, les senlisiens ont inhumé leurs morts dans un simple linceul, ou un cercueil de bois, parfois les deux. Les dépouilles toujours allongées sur le dos sont généralement tournées vers l'est en direction de la Terre Sainte. Parmi les objets découverts à ce jour, des épingles de bronze et d'argent servant à  fermer le linceul, des monnaies (dont une date de la période romaine), une médaille religieuse (Fig. n°1 : Vue du cimetière en cours de fouille) ainsi que deux bagues (Fig. n°2 :  Médaille religieuse en bronze avec une croix pattée et inscriptions, et sur l’autre face, un personnage tenant une croix), témoignent à leur manière du niveau de vie de leurs propriétaires.

5L'étude des sépultures permettra de répondre aux questions liées à l'organisation spatiale et à l'évolution de l'occupation du cimetière au fil des siècles. L'étude anthropologique fournit quant à elle quantité d'informations : sexe, âge, état sanitaire, alimentation, niveau social de la population inhumée.

6LAPERLE Gilles

7D'après la plaquette éditée par l'Inrap Le cimetière médiéval Saint-Rieul à Senlis - 2007

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue du cimetière en cours de fouille

Fig. n°1 : Vue du cimetière en cours de fouille

Auteur(s) : Laperle, Gilles (INRAP). Crédits : Laperle, Gilles, INRAP (2007)

Fig. n°2 :  Médaille religieuse en bronze avec une croix pattée et inscriptions, et sur l’autre face, un personnage tenant une croix

Fig. n°2 :  Médaille religieuse en bronze avec une croix pattée et inscriptions, et sur l’autre face, un personnage tenant une croix

Auteur(s) : Lancelot, S. (INRAP). Crédits : Lancelot, S., INRAP (2007)

Fig. n°3 : Bague en bronze avec un chaton contenant une pierre bleu turquoise, découverte à la main gauche d’une jeune femme

Fig. n°3 : Bague en bronze avec un chaton contenant une pierre bleu turquoise, découverte à la main gauche d’une jeune femme

Auteur(s) : Lancelot, S. (INRAP). Crédits : Lancelot, S., INRAP (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue du cimetière en cours de fouille
Crédits Auteur(s) : Laperle, Gilles (INRAP). Crédits : Laperle, Gilles, INRAP (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/5497/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 305k
Titre Fig. n°2 :  Médaille religieuse en bronze avec une croix pattée et inscriptions, et sur l’autre face, un personnage tenant une croix
Crédits Auteur(s) : Lancelot, S. (INRAP). Crédits : Lancelot, S., INRAP (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/5497/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 185k
Titre Fig. n°3 : Bague en bronze avec un chaton contenant une pierre bleu turquoise, découverte à la main gauche d’une jeune femme
Crédits Auteur(s) : Lancelot, S. (INRAP). Crédits : Lancelot, S., INRAP (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/5497/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 103k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Gilles Laperle, « Senlis – École Notre-Dame du Sacré-Coeur », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Picardie, mis en ligne le 01 mars 2007, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://adlfi.revues.org/5497

Haut de page

Responsable d'opération

Gilles Laperle

INRAP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org