Navigation – Plan du site
2006

Gourbeyre – Bisdary, rue des Archives

Responsable(s) des opérations : Marie-Christine Gineste
Notice rédigée par : Marie-Christine Gineste

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 23412

Date de l'opération : 2006 (EX)

1Le projet de logement collectif de la rue des Archives est implanté à 200 m au sud du site saladoïde de Bisdary, fouillé en 2005 (T. Romon) et à 80 m d’une zone d’habitat précolombien, diagnostiquée en 2006 (M. Van den Bel) puis fouillée en 2008 par D. Bonnissent.

2L’habitation Bisdary, dont le canal de fuite de la sucrerie longe l’emprise au nord, se situe à 250 m au nord-est. Elle témoigne, ainsi qu’un ancien cimetière sis à 300 m au sud-ouest, de l’occupation du plateau à l’époque coloniale. Ce contexte archéologique riche a conduit le SRA à prescrire un diagnostic archéologique qui a porté sur 18 tranchées. Immédiatement à l’est des monts Caraïbes, à environ 100 m d’altitude, le site repose sur un replat traversé d’est en ouest par la Ravine Blanche. Canalisée pour l’essentiel, cette dernière longe la bordure sud-ouest de l’emprise.

3Les formations superficielles sont constituées d’alluvions de rivière correspondant à des dépôts torrentiels. Le diagnostic de la rue des Archives a permis de retrouver avec certitude au moins l’un des deux niveaux d’occupation précolombienne identifiés en 2006 par M. Van den Bel dans une parcelle contigüe. Il s’agît du niveau le plus élevé, un paléosol recouvrant certains dépôts torrentiels. Perçu dans 7 sondages, il est le plus souvent associé à la découverte de mobilier saladoïde mais exempt de structures archéologiques. Des zones rubéfiées ont été perçues immédiatement au-dessus ou au-dessous de cet horizon. Leur origine, pratique culturale ou phénomène volcanique, reste indéterminée à l’issue de ce diagnostic.

4Une analyse 14C a été réalisée à partir de charbons prélevés dans une couche rubéfiée de l'un des sondages, au coeur d’apports torrentiels considérés a priori comme antérieurs au niveau d’occupation précolombien. Elle établit une fourchette chronologique de 1290 cal AD à 1420 cal AD (probabilité : 95 %), durant la période post-saladoïde.

5Ce résultat, dans un premier temps surprenant, pourrait s'expliquer par un creusement torrentiel récent à cet emplacement.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marie-Christine Gineste, « Gourbeyre – Bisdary, rue des Archives », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Guadeloupe, mis en ligne le 01 mars 2006, consulté le 27 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/4966

Haut de page

Responsable d'opération

Marie-Christine Gineste

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org