Navigation – Plan du site
2009

Département de la Vienne

Responsable(s) des opérations : Alain Ollivier
Notice rédigée par : Alain Ollivier

Texte intégral

1Les prospections 2009 ont été réalisées essentiellement dans la moitié nord du département de la Vienne avec quelques incursions dans le sud Vienne et à l'est du département des Deux-Sèvres (coté ouest de la vallée de la Dive). Ce choix est une adaptation aux réalités du terrain. En effet, après des conditions météorologiques favorables au début de l'année, les pluies de fin de printemps ont anéanti les possibilités de révélation, et ce n'est que sur les terrains calcaires du nord Vienne que les conditions ont été les meilleures. La sécheresse de l'été n'a en fait pas eu d'incidence, étant apparue après la période des moissons. Plusieurs sites intéressants ont pu néanmoins être repérés.

2Bien entendu les prospections ont été orientées sur le tracé de la ligne du TGV. Deux sites peuvent être concernés. Le premier est un site gallo-romain sur la commune de Colombiers dans la vallée de l'Envigne. Ce site avait été photographié une première fois en mai 2007 mais les prospections de 2009 ont fait apparaître de nouvelles structures plus à l'ouest. Le second site se situe au sud du bourg de Saint-Gervais. Ici le site côtoie l'emprise du tracé. Il s'agit d'un enclos quadrangulaire qui semble s'intégrer dans un enclos plus vaste. Ce plan est celui bien connu des établissements désignés sous le nom de « fermes indigènes ». Des prospections au sol confirmeraient sans doute cette hypothèse bien que ce type d'établissement ne soit en général pas riche en mobilier de surface. Sur la commune de Cuhon, une nouvelle villaa été découverte. Le site montre un bâtiment rectangulaire avec galerie façade à l'intérieur d'un vaste mur d'enceinte. Ce site s'inscrit parmi toute une série de sites jalonnant la vallée du Roche Bourreau (affluent de la Dive) avec notamment la source de la Bie au sud et l'importante villade Cuhon au nord du bourg.

3Dans le même secteur, la villade La Pointe de Beauvais a été revue. Villaà cour en U ouverte avec un bâtiment rectangulaire à galerie façade en fond de cour, cette villas’inscrit dans un parcellaire remembré depuis les premiers clichés de 1989.

4Au nord du département, la vallée de la Dive est riche en enclos protohistoriques, notamment dans le secteur de Saint-Laon où un certain nombre ont déjà été découverts. C'est le cas des enclos emboîtés du Bois Lionnet, revus partiellement cette année. Prés du lieudit « Nanville » où en enclos avait été repéré en 1988 et 1994, un nouvel enclos compartimenté a été découvert à quelques centaines de mètres. Il s'agit très vraisemblablement d'une ferme indigène.

5À Cenon au lieudit « La Fosse au Roi », outre deux enclos circulaires, nous avons revu les anomalies situées à proximité de la route, dans les mêmes dispositions qu'en 1997. L'hypothèse de sarcophages alignés semble donc se confirmer. Cette hypothèse est également étayée par la tradition orale.

6La commune de Doussay, à l'ouest de Lencloitre, montre trois sites.

7 Le premier, au lieudit « Mondon » connu très partiellement depuis 1991 se situe à proximité de la maison forte du même nom citée en 1376 (Redet, p. 169). En 2004 nous avions émis l'hypothèse d'une relation avec celle-ci et identifié le site comme parcellaire. Le cliché de 2009 montre un site plus complexe sous la forme d'un grand enclos renfermant une structure semblant s'y intégrer. Si l'ensemble peut faire penser à une ferme indigène, la datation de cet ensemble reste à confirmer. Le second, repéré en 2009 au lieudit « Sous la Fuye » est difficilement datable. On y voit un chemin disparu (encore visible sur la carte IGN de 1976) contre lequel semble s'appuyer différentes constructions au plan peu lisible et de datation indéterminée. La consultation du cadastre napoléonien ne montre aucun habitat à cet endroit.

8Sur la commune de Saint-Jean-de-Sauves, contrairement à l'année 2008 où le site était complètement invisible, le vicusdes Jumeaux est particulièrement bien apparu, plus particulièrement dans sa partie ouest bordant la départementale 40. Non loin du vicus,en bordure de la route Mirebeau-Loudun, des traces linéaires au lieudit « Vieilles Vignes », confirment la présence d'un important site gallo-romain.

9Connu par prospections au sol réalisées dans les années 1990 le site n'avait jamais été révélé. Le cliché 2009 montre la présence de nombreux murs mais ne livre pas de plan cohérent. Plus au nord en remontant en direction de Loudun, la commune d'Angliers possède plusieurs sites gallo-romains dont la très importante villa de La Couture dont la longueur de la cour dépasse les 400 m. Elle a été partiellement revue en 2009 mais la partie où doit se situer l'entrée n'est malheureusement pas visible et semble assez perturbée.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alain Ollivier, « Département de la Vienne », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 27 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3338

Haut de page

Responsable d'opération

Alain Ollivier

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org