Navigation – Plan du site
2009

Fontcouverte – Bois de la Tonne

Responsable(s) des opérations : Jean-Louis Hillairet
Notice rédigée par : Jean-Louis Hillairet

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204827

Date de l'opération : 2009 (SD)

1Le Bois de la Tonne correspond à la fin du tunnel dit : du « Plantis des Neuf Puits » qui a fait l’objet de nombreuses observations depuis l’ingénieur géographe Claude Masse, vers 1713. Ce tunnel a la particularité de recevoir le passage des deux aqueducs rassemblés, après avoir été côte à côte et avant de séparer à nouveau. En effet, il est percé pour le passage du premier aqueduc, puis est réaménagé pour faire passer le volume d’eau du deuxième aqueduc, quatre fois plus important. Aménagement que l’on retrouve sur les autres ouvrages d’arts.

2Le tunnel du « Plantis des Neuf Puits » abouti à un petit vallon très encaissé, débouchant lui-même au fond d’un large vallon assez profond de la « Pichauderie ». L’extrémité de ce tunnel comprend une galerie couverte entièrement maçonnée et fermée, avant la séparation des conduits.

3L’étude et l’analyse de cet ensemble ont permis de mettre en évidence trois états successifs pour le premier aqueduc et deux états pour le deuxième aqueduc.

4La fouille de ce secteur a livré pour le premier aqueduc, un ouvrage d’art inédit, un nouveau mur-pont ou mur-bahut, supportant le specus,que ce soit au sein du tunnel, puis s’appuyant sur le bord de la pente qui contourne le village de « Montpensé » par le sud-ouest, en suivant les courbes de niveau.

5Une autre découverte importante pour la connaissance des techniques utilisées par les ingénieurs romains, montrant ainsi leurs maîtrises de l’hydraulique, c’est la mise au jour de la conduite d’évacuation des eaux tumultueuses, drainées par le tunnel, largement en dessous du specus.

6La mise au jour de céramiques, dans la base du remblai, permettant la réalisation de la banquette en béton moulé du deuxième aqueduc, datable du milieu premier siècle après J.-C (50-60) permet pour la première fois de donner une chronologie absolue, pour la construction du deuxième aqueduc.

7HILLAIRET Jean-Louis

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Louis Hillairet, « Fontcouverte – Bois de la Tonne », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 21 août 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3321

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Louis Hillairet

INRAP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org