Navigation – Plan du site
2009

Périgny – La Vaurie

Responsable(s) des opérations : Stéphane Vacher
Notice rédigée par : Stéphane Vacher

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204955

Date de l'opération : 2009 (SP)

1Le site de La Vaurie, diagnostiqué en 2008 a fait l'objet d'une fouille sur une surface de 23 000 m² entre le 28 septembre et le 8 décembre 2009. La fouille a permis de mettre en évidence une occupation du Bronze ancien, une occupation antique et des traces médiévales et modernes. Il se situe sur la plaine calcaire aunisienne entre 11 m et 12 m NGF, à environ 5 km de la mer. Le recouvrement sédimentaire du site est faible. Le gisement se situe à proximité immédiate d'une enceinte néolithique et d'une occupation antique à 500 m plus à l'ouest repérés par photographie aérienne.

2L'étude du site est en cours, ne sont livrées ici que les premières observations. L'occupation la plus ancienne est caractérisée par un ensemble d'enclos circulaires et en fer à cheval de gabarits différents. Le plus grand, pour un quart sur l'emprise, a un diamètre externe de 28 m, un fossé au profil en U et profond de 1,67 m par rapport au sol actuel. Il a livré peu de matériel à l'exception d'une couche cendreuse s'étendant sur environ 4 m de long. Cette dernière contenait de la céramique, du matériel lithique, dont certains éclats en silex remontent, et un ensemble de coquillages marins se présentant parfois sous forme d'amas.

3Deux enclos circulaires présentent un diamètre similaire de 15 m à l'extérieur pour une profondeur variant de 0,56 m à 0,64 m. Ils ont un remplissage simple. L'un d'entre eux n'a livré qu'un petit ensemble de céramique qui a pu être apporté en même temps que les sédiments ayant servi au comblement du fossé, l'autre enclos a livré beaucoup plus de matériel épars mais aussi trois dépôts intentionnels. Une céramique a été déposée la lèvre au contact du fond du fossé, les fragments du fond du vase, fracturé, ont été déposés à côté. Un peu plus loin, une meule en calcaire a été déposée sur sa tranche longitudinale perpendiculairement à l'axe du fossé. Enfin, un dépôt très compact (0,50 m x 80 m) de coquilles de couteaux consommés reposait sur une autre portion du fond du fossé.

4Un enclos en fer à cheval très peu profond se situe dans la partie est du décapage. Il n'a entamé le substrat calcaire que sur quelques centimètres et a livré quelques tessons et fragments de coquillages dont une dentale.

5Un enclos circulaire sur poteaux, espacés d'environ 3 m, a un diamètre d'environ 15 m. Dans sa partie ouest, quatre poteaux supplémentaires semblent marquer un accès. Dans sa partie centrale, quatre autres poteaux ne présentent pas d'organisation particulière. Cet ensemble a livré de la céramique, du matériel lithique et de la malacofaune.

6Les structures annexes à ces enclos regroupent de petites fosses et des trous de poteau s'organisant parfois en carré et dessinant des plans de bâtiments de type « grenier ». Seule une grande fosse de 2,5 m x 3,5 m x 2,6 m, se différencie de cet ensemble. Elle contenait à environ1m de la surface, dans une partie recreusée et comblée de gros blocs de calcaire sans sédiment, le corps d'un individu en position fœtale sans dépôt associé. Le mobilier de la fosse est contemporain de celui des enclos. Une datation 14C est en cours.

7Le mobilier est relativement abondant pour ce type de site. Il regroupe du mobilier céramique, avec entre autres des décors cordés et digités, des pièces lithiques (silex, granit, galet de calcaire), de la malacofaune marine (patelles, couteaux, pétoncles, etc.) et terrestre, des fragments de torchis et des petits éléments en bronze informes. La faune terrestre est quasiment absente.

8L'occupation antique est marquée par un enclos trapézoïdal d'environ 10 m de côté. Son comblement, simple, indique un fonctionnement en aire ouverte puis une phase de comblement ayant piégé dans une des portions du fossé, un petit ensemble de bois carbonisé. Cette structure qui, par sa forme, appartient à une tradition indigène, a livré du mobilier céramique, dont une part importante d'amphores, des Ier s. et IIe s. (en cours d'étude) ainsi qu'une monnaie attribuable au IVe s. À ce stade de l'analyse, la forme de l'enclos et le mobilier associé posent le problème de la période de fréquentation de cette structure à l'époque antique. L'enclos se situe vraisemblablement en limite d'un domaine pressenti à l'ouest du décapage et marqué sur l'emprise par quelques fossés de parcellaire.

9Les occupations plus récentes, médiévales et modernes, sont marquées par des trous de poteau épars et des carrières d'extraction du calcaire. Enfin, un ensemble important de petites structures n'a pas livré de restes.

10 (Fig. n°1 : Photo aérienne après décapage)

11 (Fig. n°2 : Dépôt de couteaux de mer)

12VACHER Stéphane

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Photo aérienne après décapage

Fig. n°1 : Photo aérienne après décapage

Auteur(s) : Bernard, M.. Crédits : Bernard M. (2009)

Fig. n°2 : Dépôt de couteaux de mer

Fig. n°2 : Dépôt de couteaux de mer

Auteur(s) : Vacher, Stéphane (INRAP). Crédits : Vacher Stéphane INRAP (2007)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Photo aérienne après décapage
Crédits Auteur(s) : Bernard, M.. Crédits : Bernard M. (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3216/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 58k
Titre Fig. n°2 : Dépôt de couteaux de mer
Crédits Auteur(s) : Vacher, Stéphane (INRAP). Crédits : Vacher Stéphane INRAP (2007)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3216/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 68k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphane Vacher, « Périgny – La Vaurie », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 01 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3216

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphane Vacher

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org