Navigation – Plan du site
2009

Frontenay-Rohan-Rohan – Sur la Vergnée

Responsable(s) des opérations : Stéphane Vacher
Notice rédigée par : Stéphane Vacher

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204858

Date de l'opération : 2009 (EX)

1À l’occasion de la construction d’une station d’épuration au lieu-dit « Sur la Vergnée » à Frontenay-Rohan-Rohan a été mis au jour un habitat du début du Bronze final. À l'issue du diagnostic, le site est caractérisé par 7 bâtiments dont l'un couvre une surface de 137 m2, les trous de poteau atteignant un mètre de diamètre.

2Ces bâtiments sont associés à de grandes fosses polylobées ayant livré l'essentiel du mobilier, céramique, lithique, faune essentiellement brûlée. Cette occupation en bordure de marais, comme les sites contemporains d'Epannes et de Coulon, présente un potentiel scientifique majeur pour la connaissance de cette période dans le centre-ouest de la France où les habitats du Bronze restent méconnus. L'extension totale du site n'est pas connue. Il est localisé sur une large bande est-ouest dans la partie nord de l'emprise, et dans la partie sud, sur une bande plus étroite. Entre ces deux secteurs, une zone vierge d'indice a été diagnostiquée (Fig. n°1 : Bâtiment protohistorique couvrant une superficie de 140 m2 avec des trous de poteau de 1 m de diamètre ).

3A l'ouest, lors du diagnostic de 2007, des indices avaient été reconnus sans qu'une attribution chronologique et une organisation particulière ne se dégagent, en raison des indices discrets et mêlés à l'occupation antique. On rappellera cependant d'une part, que les tranchées 27, 34, 36, 45, 54, 83, 87, 93, 99, 118 et 121 avaient livré du mobilier de type « protohistorique » et, d'autre part, que les trous de poteau de la tranchée 34 ou les fosses des tranchées 121 et 123 pourraient être rattachés à l'occupation du Bronze reconnue en 2009. De même, le niveau « pseudo tourbeux » qui recouvre les structures 32 à 35 et, plus à l'est, les structures 22, 24 et 64, (du diagnostic de 2009) est mentionné et figuré dans sa partie ouest dans le RFO de 2007 sur la figure 10.

4Au nord, au regard de la concentration de structures en limite d'emprise, il est évident que le site se poursuit dans la pente qui mène au marais. Il en est de même dans la partie orientale, bien que dans la partie sud-est les indices soient plus faibles. Enfin, la partie sud-ouest montre à nouveau une concentration de structures significative, entre autres avec le bâtiment 1.

5 Les traces d'habitat mises au jour, comme souvent pour ces périodes, sont caractérisées par des structures légères, trous de poteau et bâtiments dispersés sur de grandes surfaces. Les grandes fosses polylobées peuvent être liées à la construction des parois en torchis des bâtiments, extraction de sédiment et foulage des matériaux ; enfin, dans un second temps, elles ont pu servir de dépotoirs pour certaines d'entre elles. Les rejets identifiés, par exemple dans la structure 11/66, lithique, faune et céramique sont à considérer comme des indices significatifs permettant de valider cette hypothèse.

6 Au niveau des bâtiments, la reconnaissance lors d'un diagnostic des plans de 7 bâtiments est exceptionnelle. Elle est significative d'une occupation importante et dense sur le site de « La Vergnée ». Un décapage extensif de la zone permettrait très vraisemblablement de mettre en évidence d'autres empreintes de construction et une structuration de l'espace organisée autour du vaste bâtiment 6 ou de plusieurs bâtiments de ce type appartenant à un village en bordure de marais. La présence des grandes fosses polylobées et des dépôts mobiliers qu'elles renferment, seront à même de nous éclairer sur les pratiques agricoles, artisanales et alimentaires des habitants entre plateau calcaire et marais.

7De même les sédiments « pseudo tourbeux » formant des niveaux hors structure ou présents dans certaines fosses apparaissent comme particulièrement propices à la conservation de micro et macrorestes. Dans le cadre d'une intervention plus lourde, on peut envisager la recherche de pollens, graines ou de restes ichtyologiques par tamisage.

8 Une fouille plus complète du site de « La Vergnée » à Frontenay-Rohan-Rohan permettrait aussi de préciser la position chronologique du corpus céramique (Bronze final I ? Bronze final IIa ?), tout en permettant d’étoffer le corpus typo-chronologique régional.

9Insistons encore sur le fait que les habitats de plein air et les plans de bâtiments de l’âge du Bronze sont plus que rares et qu’à ce titre, la fouille de ce site d’habitat serait d’un intérêt majeur. Les aménagements rencontrés, trous de poteau et fosses, s'inscrivent dans la typologie des vestiges retrouvés sur les sites d'habitat de cette période, comme au « Coteau de Montigné » à Coulon, site dominant le marais à 8 km au nord de Frontenay-Rohan-Rohan. Cette occupation forme la référence incontournable pour le Bronze final dans cette partie est du golfe des Pictons où des indices de sites sont régulièrement inventoriés (commune de Magné, Coulon, Bessines, Thorigné, Epannes, etc.).

10L'existence de ces stations montre que les abords du marais, zone de contact entre différents biotopes, était un lieu d'implantation privilégié.

11VACHER Stéphane

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Bâtiment protohistorique couvrant une superficie de 140 m2 avec des trous de poteau de 1 m de diamètre

Fig. n°1 : Bâtiment protohistorique couvrant une superficie de 140 m2 avec des trous de poteau de 1 m de diamètre

Auteur(s) : Vacher, Stéphane (INRAP). Crédits : Vacher, Stéphane, INRAP (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Bâtiment protohistorique couvrant une superficie de 140 m2 avec des trous de poteau de 1 m de diamètre
Crédits Auteur(s) : Vacher, Stéphane (INRAP). Crédits : Vacher, Stéphane, INRAP (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3178/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphane Vacher, « Frontenay-Rohan-Rohan – Sur la Vergnée », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 27 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3178

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphane Vacher

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org