Navigation – Plan du site
2009

Poitiers – Hypogée des Dunes

Responsable(s) des opérations : Bénédicte Palazzo-Bertholon
Notice rédigée par : Bénédicte Palazzo-Bertholon

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204770

Date de l'opération : 2009 (SD)

1L’hypogée des Dunes est un petit édifice semi enterré, situé dans l’enceinte d’une nécropole gallo-romaine, placé le long de la voie romaine reliant Poitiers à Bourges. Sa datation avancée par le Père de la Croix à la fin du XIXe s. correspond au haut Moyen Âge (autour du VIIe s.). Ce site présente une rare richesse archéologique pour cette période, associant inscriptions gravées et peintes, sépultures, peintures murales, pierres sculptées de décors ornementaux et figuratifs et parures de bijoux. Il représente l’unique exemple d’édifice de ce type et de cette époque ainsi conservé en France ou à l’étranger.

Historique des opérations

2- 1878-1879 : découverte et fouille de l’ensemble du site par le Père Camille de la Croix.

3- 1883 : publication des résultats de fouille par R.P. Camille de la Croix, Hypogée-Martyrium de Poitiers,Paris, Didot, 1883.

4- 1998 : décret municipal de fermeture du site au public en raison de graves problèmes de conservation (développement de mousses et de champignons sur les structures, et efflorescences sur les enduits peints et les joints des maçonneries), dus à l’action conjugué des infiltrations d’eau et de la présence importante de ciment employé dans la restauration des maçonneries au début du XXe s.

5- 2001-2002 : opération archéologique de relevés des élévations et d’étude du bâti (Resp. B. Palazzo-Bertholon).

6- Rapport d’étude B. Palazzo-Bertholon « L’hypogée des Dunes (Poitiers) », mars 2002, déposé au SRA Poitou-Charentes, DRAC, 102 Grand Rue, 86000 Poitiers.

7- Mobilier archéologique conservé au Musée Sainte-Croix, 3 bis rue Jean-Jaurès, 86000 Poitiers.

8- Article sous presse : Bénédicte Palazzo-Bertholon et Cécile Treffort, « Pour une relecture de l’hypogée des Dunes à Poitiers. Approche méthodologique et interdisciplinaire », dans L. Bourgeois (dir.), Autour de la bataille de Vouillé : Francs et Wisigoths (507-2007) - actualité de la recherche dans le Centre-Ouest de la France, actes des XXVIIe Journées internationales d’archéologie mérovingienne, Vouillé-Poitiers, septembre 2007,Montagnac, Mergoil (collection Europe médiévale).

Interventions actuelles

9L’étude archéologique du site aboutit actuellement à la préparation d’une publication, qui rassemblera l’ensemble des données et des informations collectées durant ces années de recherche (étude du bâti, épigraphie, géologie, taille de pierre, sculpture, sépultures, etc.). Depuis 2002, la réflexion menée sur les données a fait surgir un certain nombre d’interrogations ; par ailleurs, les travaux d’assainissement de l’édifice (pose de chéneaux et dérivation des eaux de ruissellement), en stoppant la prolifération des micro-organismes et les remontées de sels dans les maçonneries, permettent aujourd’hui de révéler des informations jusqu’alors invisibles. L’état sanitaire du site s’étant amélioré depuis 2002, offrant une meilleure lisibilité du bâti, un nettoyage soigné des structures et des sols a été réalisé entre novembre et décembre 2009. L’intervention sur les vestiges avait notamment pour but de valider la documentation établie et le phasage d’occupation du site déjà reconstitué, mais non encore assuré.

10Ce nettoyage a permis en outre de contrôler la cohérence des mortiers et des enduits sur l’ensemble de l’espace, de vérifier certaines traces d’outils conservées sur les pierres taillées et d’étudier dans de meilleures conditions le positionnement et le phasage du sarcophage n° 15, placé sous l’arcosoliumdu mur nord.

11Cette intervention a permis également de vérifier l’état sanitaire des vestiges, dont la situation s’est, certes, stabilisée du point de vue de la prolifération des micro-organismes, mais dont certains dommages se poursuivent dans l’attente d’une intervention de conservation-restauration indispensable à sa sauvegarde. Parmi ces dommages, nous avons souligné la dégradation avancée de certains éléments lapidaires sculptés : l’éclatement d’une base de colonnette et de son support, dû à l’oxydation du goujon métallique de scellement ou les efflorescences importantes et l’écaillement de la cuve de sarcophage n° 15, notamment. Par ailleurs, les mortiers de maçonnerie se dégradent, comme les maçonneries elles-mêmes, en raison des racines des arbres qui continuent de croître dans l’enceinte du site.

12 (Fig. n°1 : Vue générale de l’hypogée des Dunes) , (Fig. n°2 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire avant 2005. ) , (Fig. n°3 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire en 2008. Les micro-organismes ont disparu, améliorant la lecture des maçonneries pour l’étude du bâti.) et (Fig. n°4 : Colonnette brisée, mur sud. État sanitaire en 2008. Le goujon métallique (mis en place au début du XXe s.) qui fixe la colonnette sur son support s’est oxydé avec l’humidité et le temps. Il a augmenté de volume et fait éclater la pierre de la colonnette et fissurer le dé de support.)

13PALAZZO-BERTHOLON Bénédicte

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Vue générale de l’hypogée des Dunes

Fig. n°1 : Vue générale de l’hypogée des Dunes

Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud C., Musées de Poitiers (2009)

Fig. n°2 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire avant 2005.

Fig. n°2 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire avant 2005.

Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C. , Musées de Poitiers (2009)

Fig. n°3 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire en 2008. Les micro-organismes ont disparu, améliorant la lecture des maçonneries pour l’étude du bâti.

Fig. n°3 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire en 2008. Les micro-organismes ont disparu, améliorant la lecture des maçonneries pour l’étude du bâti.

Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C., Musées de Poitiers (2009)

Fig. n°4 : Colonnette brisée, mur sud. État sanitaire en 2008. Le goujon métallique (mis en place au début du XXe s.) qui fixe la colonnette sur son support s’est oxydé avec l’humidité et le temps. Il a augmenté de volume et fait éclater la pierre de la colonnette et fissurer le dé de support.

Fig. n°4 : Colonnette brisée, mur sud. État sanitaire en 2008. Le goujon métallique (mis en place au début du XXe s.) qui fixe la colonnette sur son support s’est oxydé avec l’humidité et le temps. Il a augmenté de volume et fait éclater la pierre de la colonnette et fissurer le dé de support.

Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C., Musées de Poitiers (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Vue générale de l’hypogée des Dunes
Crédits Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud C., Musées de Poitiers (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3160/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 79k
Titre Fig. n°2 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire avant 2005.
Crédits Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C. , Musées de Poitiers (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3160/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 116k
Titre Fig. n°3 : Sarcophage n° 15 sous arcosolium,mur nord. État sanitaire en 2008. Les micro-organismes ont disparu, améliorant la lecture des maçonneries pour l’étude du bâti.
Crédits Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C., Musées de Poitiers (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3160/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 49k
Titre Fig. n°4 : Colonnette brisée, mur sud. État sanitaire en 2008. Le goujon métallique (mis en place au début du XXe s.) qui fixe la colonnette sur son support s’est oxydé avec l’humidité et le temps. Il a augmenté de volume et fait éclater la pierre de la colonnette et fissurer le dé de support.
Crédits Auteur(s) : Vignaud, C. (Musées de Poitiers). Crédits : Vignaud, C., Musées de Poitiers (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3160/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 65k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bénédicte Palazzo-Bertholon, « Poitiers – Hypogée des Dunes », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 30 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3160

Haut de page

Responsable d'opération

Bénédicte Palazzo-Bertholon

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org