Navigation – Plan du site
2009

Saintes – 36 cours Paul Doumer (EHPAD)

Responsable(s) des opérations : Bastien Gissinger
Notice rédigée par : Bastien Gissinger

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204712

Date de l'opération : 2009 (EX)

1Le diagnostic préalable à la présente opération n’avait pas permis de répondre à l’ensemble des questions concernant la densité de l’occupation antique ni la nature de celle-ci, pour des raisons d’accessibilité d’une bonne partie de la parcelle concernée. Il avait mis en évidence la présence d’une fosse dépotoir et celle d’une fosse, peut-être l’avant-trou d’un puits, ainsi que d’une structure de combustion. La question se posait de savoir quelle fonction réelle revêtait cette dernière, dans un secteur à forte vocation funéraire.

2Une opération de fouille fut prescrite, dont la première tranche consistait au décapage de l’emprise des travaux. Au sortir de cette phase, il devait être statué sur la nécessité ou non de procéder à une seconde tranche, la fouille proprement dite. Une seule structure antique non observée lors du diagnostic est apparue au décapage. Il a été décidé par le SRA que la seconde tranche ne serait pas réalisée en raison de la pauvreté en vestiges révélée parle décapage. Les quelques structures mises au jour ont été étudiées dans la continuité du décapage.

3Il s’est avéré que les structures antiques mises au jour (deux fosses, un puits, à ajouter aux éléments du diagnostic, une fosse-dépotoir et un niveau d’utilisation), appartiennent non à la sphère funéraire mais à un probable habitat dont la proximité semble évidente. Il n’a toutefois pu être localisé lors du diagnostic, et il est possible qu’il se soit situé sur une parcelle voisine. Un tel habitat pourrait expliquer la fonction détritique des fosses. Trois trous de poteau de datation indéterminée peuvent éventuellement avoir été liés à cette période d’utilisation du site.

4L’intérêt de ce décapage est d’avoir pu caractériser et quantifier l’occupation antique, démontrant qu’un habitat attribuable au Ier siècle de notre ère ou à la première moitié du IIe s. au plus tard, se situait sur la parcelle et dans ses abords immédiats. La question de la contemporanéité de ce dernier avec les zones funéraires proches est à éclaircir lors de futures investigations.

5D’autres structures, plus récentes, ont été observées et étudiées : un enclos, des fossés parcellaires, un chemin rural ont notamment été relevés, de datation moderne.

6 (Fig. n°1 : Plan général des vestiges)

7GISSINGER Bastien

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général des vestiges

Fig. n°1 : Plan général des vestiges

Auteur(s) : Gissinger, Bastien (COL). Crédits : Gissinger Bastien COL (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général des vestiges
Crédits Auteur(s) : Gissinger, Bastien (COL). Crédits : Gissinger Bastien COL (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3139/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 198k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Bastien Gissinger, « Saintes – 36 cours Paul Doumer (EHPAD) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3139

Haut de page

Responsable d'opération

Bastien Gissinger

COL

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org