Navigation – Plan du site
2009

La Crèche – ZAC des Champs Albert II

Responsable(s) des opérations : Julien Péllissier
Notice rédigée par : Julien Péllissier

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204700

Date de l'opération : 2009 (ME)

1Le projet d’agrandissement de la ZAC économique des « Champs Albert II » sur la commune de La Crèche (situé à environ 25 km à l’est de Niort) a permis la fouille d’un établissement agricole gallo-romain. Ce site a été préalablement découvert lors d’une opération d’évaluation (Cornec, 2007). La fouille s’est déroulée du 20 octobre 2008 jusqu’au 27 février 2009. Les conditions climatiques furent assez difficiles.

2Le site est localisé sur une pente qui correspond au versant sud de la petite vallée de l’Eclette sur des terrains calcaires diaclasés, attribués au Bajocien. Il est traversé, selon un axe nord-sud, par un vallon sec, ce qui a permis, à certains endroits du site, une meilleure conservation des vestiges, notamment en stratigraphie.

3Le mobilier céramique et la stratigraphie que nous distinguons au sein du vallon, permettent de mettre en exergue une phase d’installation qui s’inscrit entre le début de la période flavienne (vers 60-70 apr. J.-C.) et le milieu du IIe s. de notre ère et une phase d’abandon s’étalant entre la fin du IIIe s. et le courant du IVe s. apr. J.-C.

4Cependant deux grandes fosses contiguës aux profils en cloche permettent, quant à elles, d’évoquer la période médiévale (Xe s.-XIIe s.). À noter que chacune d’entre elles a livré des éléments de squelettes de canidés. L’établissement gallo-romain est ceint sur trois côtés par de larges murs à double parement et sur son côté ouest, par un vaste bâtiment sur solins. Son emprise couvre une surface interne d’environ 90 m x 75 m (6 750 m2). Un système d’entrée en couloir est observé entre un des murs d’enceinte et le bâtiment en question. Ce passage est matérialisé par deux rangées parallèles de trous de poteau de gros gabarits.

5À l’intérieur de l’enclos, nous avons pu distinguer plusieurs aires fonctionnelles ; celles-ci sont desservies au centre par un grand espace dépourvu de vestiges, que nous interprétons comme une cour centrale.

6Zone nord

7   - Deux bâtiments se superposent en stratigraphie, tous les deux construits probablement selon le même module : bâtiments à pièce unique pourvus d’un foyer. Quelques structures connexes (trous de poteau isolés, empierrement et fosse) sont situées en périphérie.

8   - À l’angle N-E de l’enclos, un appentis à six poteaux s’adosse sur le mur septentrional.

9Zone est

10Plusieurs espaces s’organisent régulièrement le long du mur oriental. Du nord au sud, nous relevons :

11   - une zone de trous de poteau qui dessinent au moins 3 bâtiments ;

12   - deux petites aires construites à même le mur d’enceinte.

13Ces appentis se distinguent dans l’espace par leurs couches d’occupation et quelques reliquats d’aménagements de facture assez sommaire, dont un foyer, et des vestiges de murets. Un puits cuvelé d’assises de moellons a été fouillé sur ses deux premiers mètres.

14Zone sud

15La fouille d’une cave nous a permis de récolter un mobilier assez hétéroclite et relativement riche parmi lequel de nombreux bois de cerf, quelques fusaïoles, des clous de chaussure, des épingles décorées en os, etc. Cette structure a vraisemblablement fait office de dépotoir. Proches de la cave, quelques petites fosses ont été repérées. L’une a livré du mobilier métallique dont un outil agricole à emmanchement et une lame de couteau. Un autre appentis sur poteaux, matérialisé en plan par une couche de tuiles et de clous provenant de sa couverture, s’appuie contre le mur sud de l’enceinte.

16Le bâtiment ouest

17Il s’agit d’un grand complexe, couvrant une surface de presque 400 m2, pourvu de plusieurs espaces et pièces dont la fonction principale est liée à l’activité agricole du site. Les deux pièces les plus spacieuses ont pu servir d’entrepôts (granges). Un aménagement pourrait être identifié comme une structure de séchage et/ou de fumage.

18Les études sur le mobilier recueilli concernent la céramique (D. Guitton, Inrap), le matériel faunique et métallique (C. Vallet, Inrap), certains éléments relevant de l’instrumentum (I. Bertrand, musée de Chauvigny) et un lot de monnaies (J. Hiernard, université de Poitiers). Une approche géomorphologique (K. Georges, Inrap) est également engagée, ainsi que certaines études paléoenvironnementales complémentaires telles que l’anthracologie (P. Poirier, Inrap) et la carpologie (A. Bouchette, Inrap).

19Les résultats détaillés de cette fouille et les éléments de synthèse relatifs à sa caractérisation (site à vocation agricole) ainsi qu’à son environnement antique (notamment au sein du territoire des Pictons) seront développés dans le rapport en cours de réalisation.

20 (Fig. n°1 : Plan schématique du site)

21PELLISSIER Julien

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan schématique du site

Fig. n°1 : Plan schématique du site

Auteur(s) : Pellissier, Julien (INRAP). Crédits : Pellissier, Julien, INRAP (2009)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan schématique du site
Crédits Auteur(s) : Pellissier, Julien (INRAP). Crédits : Pellissier, Julien, INRAP (2009)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/3039/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 110k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Julien Péllissier, « La Crèche – ZAC des Champs Albert II », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3039

Haut de page

Responsable d'opération

Julien Péllissier

INRAP

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org