Navigation – Plan du site
2009

La métallurgie du fer dans les Deux-Sèvres et la Vienne

Responsable(s) des opérations : Guillaume Saint-Didier
Notice rédigée par : Guillaume Saint-Didier

Texte intégral

Identifiant de l'opération archéologique : 204702

Date de l'opération : 2009 (PT)

1Les prospections archéologiques pédestres menées en 2009 dans les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne s’inscrivent dans le cadre de ma thèse préparée à l’université de Poitiers, sous la direction de Nadine Dieudonné-Glad, et débutée à la fin de l’année 2007. Son sujet porte sur la métallurgie du fer chez les Pictons de La Tène finale à la fin de la période romaine. Cette campagne de prospections 2009 est la deuxième de cette thèse.

2Les prospections réalisées en 2008 ont confirmé le potentiel en sites sidérurgiques anciens (ferriers, minières) de la Vienne et démontré celui des Deux-Sèvres, jusqu’alors inconnu.

3La campagne 2009 devait répondre à plusieurs objectifs :

4   - continuer la vérification au sol de ferriers déjà connus et en découvrir de nouveaux. Mettre en évidence d’autres sites liés au minerai de fer ;

5   - mieux définir les secteurs sidérurgiques reconnus en 2008. Il s’agissait de les délimiter géographiquement et de mettre en évidence plusieurs de leurs caractéristiques grâce à la découverte d’autres sites sidérurgiques ;

6   - vérifier au sol le potentiel de secteurs ayant livré de nombreux toponymes pouvant tirer leur origine d’une activité sidérurgique passée (« Ferrière » par exemple) ;

7   - dater, comme en 2008, un maximum de ferriers prospectés.

8Au total, pas moins de 73 communes ont été prospectées et ont permis d’enregistrer un ensemble de 133 sites, parmi lesquels 117 sont effectivement à caractère sidérurgique (ferriers, minières, sites de minerai de fer). Cent dix-huit de ces sites sont inédits. Cet ensemble de sites a permis de confirmer l’existence des secteurs sidérurgiques définis en 2008 et d’en découvrir de nouveaux ; ces secteurs ont pu être mieux caractérisés. Comme en 2008, nombreux sont les ferriers qui ont pu être datés (presque la moitié), ce qui est tout à fait exceptionnel pour ce genre de sites.

9À terme, l’objectif de ces prospections est de disposer de suffisamment de données pour espérer comprendre le mieux possible l’économie du fer à l’époque romaine sur le territoire de la civitasdes Pictons. Il s’agit donc de tenter de relier les sites d’extraction de minerai aux ateliers de travail du fer. C’est pourquoi, des scories, des fragments de minerai et de parois de fours ont été collectés sur les sites prospectés afin de procéder à des analyses chimiques visant à caractériser la composition de ces éléments.

10SAINT-DIDIER Guillaume 

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Guillaume Saint-Didier, « La métallurgie du fer dans les Deux-Sèvres et la Vienne », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Poitou-Charentes, mis en ligne le 01 mars 2009, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/3013

Haut de page

Responsable d'opération

Guillaume Saint-Didier

DOC

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org