Navigation – Plan du site
2008

Les pêcheries de Vendée

Responsable(s) des opérations : Jean-Marc Large
Notice rédigée par : Jean-Marc Large

Texte intégral

1La campagne de prospection thématique 2008 concernant les pêcheries ou écluses à poissons construites en pierres sèches sur l’estran du littoral vendéen est une première approche de ces structures pour le département de la Vendée. Le projet initial est donc d’inventorier les exemples encore visibles, partiellement ou totalement submergés. La campagne de prospection thématique s’est déroulée selon deux axes :

2• une prospection pédestre qui permet un premier repérage et une analyse sommaire de l’état de conservation de la structure observée ;

3• une prospection aérienne afin d’avoir une vision plus globale. Le moyen retenu est l’ULM, beaucoup plus souple et permettant des approches plus précises que l’avion.

4Un premier travail d’inventaire a été réalisé avec quatre supports de situation (une photographie au sol, une photographie oblique prise d’ULM, une photographie verticale de l’IGN, une situation sur carte IGN au 1:25 000e). Une base de données a été spécifiquement conçue sur File Maker Pro par Sophie Corson (Historial de la Ven­dée) pour dénombrer l’ensemble des pêcheries, ces structures maritimes particulières ne s’intégrant pas totalement à l’ensemble des champs dédiés aux sites archéologiques traditionnels.

5Cent quatre-vingts pêcheries repérées par photographies aériennes verticales, photographies aériennes obliques et prospection à pied ont donc été inventoriées. La zone de densité se trouve sur les côtes à platier rocheux, c’est-à-dire sur la côte sud de la Vendée (d’Olonne-sur-Mer à La Tranche-sur-Mer) et sur les îles de Noirmoutier et d’Yeu. La date de mise en place de ces pêcheries reste encore à préciser mais l’on peut soupçonner une certaine ancienneté de quelques-unes, notamment à Noirmoutier et à Yeu, dans la mesure où elles ne sont pas visibles à marée basse (elles ont été repérées par photographies aériennes). Il est vraisemblable que la plupart d’entre elles sont en rapport avec le développement du mouvement monastique des XIe s. et XIIe s. Les techniques de construction sont à étudier même si un travail similaire a déjà été effectué dans les départements voisins (notamment en Charente-Maritime mais aussi dans les départements bretons).

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : La pointe du Devin, photographie aérienne

Fig. n°1 : La pointe du Devin, photographie aérienne

Auteur(s) : Birocheau, Patrice (GVEP). Crédits : Birocheau Patrice GVEP (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : La pointe du Devin, photographie aérienne
Crédits Auteur(s) : Birocheau, Patrice (GVEP). Crédits : Birocheau Patrice GVEP (2008)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/2326/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 429k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Marc Large, « Les pêcheries de Vendée », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 24 octobre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2326

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Marc Large

GVEP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org