Navigation – Plan du site
2008

Craon – Zac de Villeneuve

n°530840044
Responsable(s) des opérations : Alain Valais
Notice rédigée par : Alain Valais

Texte intégral

1L’opération de diagnostic de la ZAC de Villeneuve a permis de repérer une implantation antique au sud de la ville de Craon et à une centaine de mètres d’un enclos carré non daté de 30 m de côté repéré par Gilles Leroux (enclos de « la Touche Mauvière », EA53 084 0027). La partie méridionale de ce site gallo-romain est principalement occupée entre la fin de la première moitié du Ier siècle de notre ère et la fin de la première moitié du IIe s. En dehors d’un secteur très excentré où un four et quelques structures en creux ont été relevés, l’essentiel des vestiges a été découvert non loin de la limite nord du projet. Ces vestiges se caractérisent par des structures en creux comme des trous de poteau dont beaucoup présentent des éléments de calage et des fosses dépotoirs particulièrement riches en rejets domestiques. Ce secteur d’occupation est limité par un ou plusieurs fossés qui paraissent marquer l’extension maximale du gisement vers le sud. Dans la plupart de ces vestiges en creux ont été retrouvés un grand nombre de fragments de tuiles gallo-romaines.

2Ce site se développant vers le nord au-delà des limites de l’emprise à diagnostiquer et vers l’enclos de « la Touche Mauvière » distant de moins de 100 m, nous avons profité du chantier de construction de la nouvelle gendarmerie de Craon pour aller en explorer les terrassements. Deux séries de murs de même orientation y ont été découverts. Les différents bâtiments, qu’ils permettent en partie de restituer sont constitués uniquement de fondations qui dépassent le plus souvent le mètre d’épaisseur. D’autres tronçons de 0,50 m en cloisonnent les pièces. Chacun des deux ensembles relevés a subi au moins une phase d’agrandissement.

3Les fondations aussi puissantes (souvent plus d’1 m) confèrent à ce site déjà en partie détruit par les bâtiments de la nouvelle gendarmerie une importance toute particulière en contexte rural où les bâtiments en dur sont très rarement aussi fortement fondés. L’hypothèse d’une vaste villagallo-romaine est pour l’instant envisagée et les quelques fossés antiques relevés dans la partie nord de la zone diagnostiquée en seraient les limites sud. Les bâtiments retrouvés sous la gendarmerie pourraient ainsi constituer les installations en dur de la pars urbana. Les structures en creux et leurs rejets domestiques appartiendraient à la pars rustica de cet établissement qui n’a pas livré d’indice postérieur au milieu du IIe siècle de notre ère.

4Le site, avec une orientation est-ouest pourrait ainsi se développer sur au moins 200 m de longueur et occuper près d’une centaine de mètres de largeur jusqu’à l’enclos de « la Touche Mauvière » implanté en limite d’une zone humide.

5La proximité de ce site de l’agglomération antique des Provenchères à Athée (2,5 km) rappelle les constats déjà fait ailleurs où des habitats souvent imposants sont établis non loin de la capitale de cité ou tout au moins à proximité des agglomérations principales. Dans de tels cas de figure, on propose même d’y voir les résidences de riches bourgeois. Rappelons, par ailleurs, que de telles demeures devaient exister autour de l’agglomération antique d’Athée si l’on en croit les conclusions de l’étude d’Yvan Maligorne et de Jean‑Claude Meuret sur des éléments lapidaires (colonnes, bases de colonnes et chapiteau) redécouverts dans une cave du quartier Saint-Clément située à seulement 600 m du site de la gendarmerie.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Alain Valais, « Craon – Zac de Villeneuve », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 22 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2298

Haut de page

Responsable d'opération

Alain Valais

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org