Navigation – Plan du site
2008

Saint-Pierre-sur-Èvre – Grotte de Rochefort

n°53248002
Responsable(s) des opérations : Stéphan Hinguant
Notice rédigée par : Stéphan Hinguant

Texte intégral

1La fouille des niveaux solutréens de la grotte Rochefort fournit depuis 2005 des résultats de première importance pour la connaissance de cette chronoculture en France. Les données d’ores et déjà acquises sur les mobiliers lithiques et osseux sont, sinon inédites, du moins suffisamment rares pour en souligner tout l’intérêt. Les nouvelles datations 14C confirment par ailleurs l’homogénéité de la période de fréquentation et font du site solutréen de la grotte Rochefort l’un des mieux daté de France pour cette période.

2Les niveaux en cours de fouille semblent indiquer la présence d’au moins un sol d’occupation, dont l’existence est confirmée cette année par la découverte d’une vidange de foyer et d’une structure circulaire de blocs agencés. Nous savons également déjà que les hommes ont pratiqué des activités de taille et de boucherie dans la grotte elle-même et les premiers plans de l’organisation spatiale dans cette partie de la cavité pourront être établis et leur validité testée par les raccords et remontages d’objets.

3Le chapitre de l’art mobilier se confirme par la découverte d’autres fragments de plaquettes gravées, dont un très bel exemplaire sur schiste, mais également par la datation absolue de la plaquette au bouquetin qui est bien solutréenne. Enfin, l’industrie osseuse, certes ténue pour le moment, est attestée. Une épingle en os complète fait partie des découvertes intéressantes de cette année.

4La prochaine campagne de fouille s’attachera à la poursuite de l’étude de ces niveaux solutréens (couches 4.6 et probablement 5.1). Sur le plan méthodologique, les recherches pluridisciplinaires engagées seront développées notamment celle sur l’ADN ancien pour lequel les résultats fort encourageants obtenus nous incitent à poursuivre. On retiendra également les riches informations fournies par les restes végétaux carbonisés qui, combinées avec les données paléontologiques, sont d’une aide précieuse pour la restitution des paléoenvironnements.

5Compte tenu des résultats et de la lecture des plans de répartition, il apparaît maintenant évident que le cœur de l’habitat solutréen se trouve dans la partie la plus large de la salle, à l’extrémité du couloir d’accès. Les éléments mobiliers et immobiliers que nous mettons actuellement au jour correspondent selon toute vraisemblance à la périphérie de l’occupation (zones de rejet, vidange de foyer, densité de plus en plus faible d’artefacts vers le fond de la salle, etc.). Il serait donc tout à fait opportun d’étudier la plus grande partie de la salle, sachant que le potentiel d’information doit y être des plus riches, notamment pour les clés d’interprétation de l’habitat.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Localisation des blocs effondrés (B), des nouveaux éléments stratigraphiques (4.4’ et 4.7) et de la structure 1, état en 2008

Fig. n°1 : Localisation des blocs effondrés (B), des nouveaux éléments stratigraphiques (4.4’ et 4.7) et de la structure 1, état en 2008

Auteur(s) : Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn (2008)

Fig. n°2 : Épingle en os, tranchée T1

Fig. n°2 : Épingle en os, tranchée T1

Auteur(s) : Hinguant, Stéphan (INRAP) ; Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn, Hinguant Stéphan (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Localisation des blocs effondrés (B), des nouveaux éléments stratigraphiques (4.4’ et 4.7) et de la structure 1, état en 2008
Crédits Auteur(s) : Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn (2008)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/2156/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 185k
Titre Fig. n°2 : Épingle en os, tranchée T1
Crédits Auteur(s) : Hinguant, Stéphan (INRAP) ; Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn, Hinguant Stéphan (2008)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/2156/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 115k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphan Hinguant, « Saint-Pierre-sur-Èvre – Grotte de Rochefort », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 01 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2156

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphan Hinguant

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org