Navigation – Plan du site
2008

Saint-Pierre-sur-Èvre – Grotte de la chèvre

n°53248001
Responsable(s) des opérations : Stéphan Hinguant
Notice rédigée par : Stéphan Hinguant

Texte intégral

1Le cône d’éboulis s’étalant devant les entrées de la grotte de la Chèvre a fait l’objet des investigations de 2008. Les premiers éléments d’ordre stratigraphique obtenus à l’issue de deux campagnes de nettoyage et décapage montrent que la majeure partie des dépôts sont remaniés et correspondent aux rejets des fouilles anciennes et/ou aux aménagements modernes de la grotte (bergerie). Ces dépôts scellent donc le pied de falaise, dont on commence à percevoir la topographie. Sa morphologie adopte davantage une forme en escalier que précédemment envisagé et l’idée qu’un pan de falaise subvertical, avec l’éventuelle ouverture d’une grotte inférieure, puisse exister, doit sans doute être remise en question. La poursuite de la fouille des niveaux remaniés du talus permettra de dégager le socle rocheux en plusieurs points. Nous pourrons alors apprécier la puissance des dépôts pléistocènes encore en place et évaluer le réel potentiel archéologique de cette partie du site. Il apparaît de plus en plus qu’aucune excavation moderne n’a affecté ce secteur, et qu’il ne faut donc pas y rechercher les tranchées Maillard (XIXe s.) et Daniel (1932).

2Les dépôts fouillés ont été remaniés, le mobilier archéologique l’atteste. Il témoigne de la représentativité des cultures du Pléistocène supérieur qui semblent s’être succédé sur le site, même si l’on peut s’interroger sur la validité de certaines d’entre elles (Aurignacien, Gravettien) ou sur l’identification d’autres (Badegoulien, Magdalénien).

3Quant aux collections attribuées au Pléistocène moyen, c’est-à-dire au-delà de 150 000 ans, elles se sont enrichies cette année d’autres fossiles fauniques (Dama clactoniana, Equus altidens, Equus sussenbornensis),confirmant de toute évidence la présence dans la grotte de la Chèvre d’un ou de plusieurs niveaux de cette période. Nous ignorions jusqu’alors s’ils témoignaient de l’existence de repaires de carnivores ou bien s’ils provenaient d’une occupation de la grotte par des Anténéandertaliens. La découverte et l’identification de deux dents humaines d’apparence très ancienne pourrait confirmer la deuxième hypothèse. La recherche d’un niveau attribuable au Pléistocène moyen sur le site et l’opportunité tout à fait exceptionnelle de pouvoir mettre au jour des vestiges humains, lithiques et osseux de cette période pour l’ouest de la France est donc l’un des enjeux de cette fouille.

4À l’issue de cette campagne de fouille, il apparaît que les informations sur le cône d’éboulis seront sans doute limitées, même si des niveaux en place paraissent bien être présents sur cette partie du site. De toute évidence, les couches les mieux conservées doivent se trouver sur le replat situé devant les cavités et dans la grotte elle-même. Il faut, pour la compréhension du site, que l’on identifie clairement l’emprise des fouilles anciennes, forcément localisées dans ces secteurs, ce qui n’est pas encore fait à ce jour à l’exception de l’excavation limitée découverte en 1999‑2000. Reconnaître la totalité de ces emprises, c’est, outre la récupération des collections remaniées, s’assurer d’un diagnostic fiable sur les potentialités du site.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Plan général du site et localisation des premiers éléments stratigraphiques sur le talus

Fig. n°1 : Plan général du site et localisation des premiers éléments stratigraphiques sur le talus

Auteur(s) : Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Plan général du site et localisation des premiers éléments stratigraphiques sur le talus
Crédits Auteur(s) : Colleter, Rozenn. Crédits : Colleter Rozenn (2008)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/2128/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 191k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Stéphan Hinguant, « Saint-Pierre-sur-Èvre – Grotte de la chèvre », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 01 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2128

Haut de page

Responsable d'opération

Stéphan Hinguant

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org