Navigation – Plan du site
2008

Saint-Nazaire – Le Préambert

44184
Responsable(s) des opérations : Lionnel Pirault
Notice rédigée par : Rachel Touzé

Entrées d’index

Chronologique :

âge du Fer

Opérations :

Expertise (EX)
Haut de page

Texte intégral

1Les éléments mis au jour, essentiellement dans la partie méridionale des terrains, restent difficiles à commenter. Il s’agit visiblement de creusements linéaires anciens (fossés) appartenant à une trame paysagère antérieure à celle du XIXe s. La vision ponctuelle et imparfaite de ces creusements, auxquels il convient d’ajouter la maigre récolte de mobilier indicateur, limite forcément toute détermination typologique. Toutefois, si l’on s’en tient aux indices recueillis dans le comblement de quelques uns des fossés, il est possible qu’il existe, dans un secteur proche, une occupation à l’époque antique. En ce qui concerne les périodes plus anciennes, les résultats sont plus probants, surtout en ce qui concerne le premier âge du Fer. Il est raisonnable de penser que le fossé qui recelait l’urne et un mobilier certainement associé à cette même période n’est pas totalement isolé et que les possibilités d’extension du gisement à l’ouest (tranche 2) sont loin d’être négligeables.

2En ce qui concerne les blocs mis au jour dans le sondage 50, il est quasiment certain qu’ils ont été brisés de manière intentionnelle et le contexte stratigraphique de découverte semble a priori un indicateur d’ancienneté. Il n’existe à ce jour aucun autre élément crédible (traces matérielles, architectoniques, etc.) qui puisse nous permettre de spécifier à coup sûr la véritable nature de cet ensemble lithique. Le décapage sur une grande surface a seulement permis de recueillir des blocs erratiques piégés dans une gangue argileuse. Leur similitude pétrographique nous laisse seulement supposer (avec toutes les incertitudes que cela implique) qu’ils puissent provenir d’un seul et même élément. Toutefois, il peut également s’agir de l’exploitation ancienne d’un filon naturel. La découverte de percuteurs dans ce même sondage, à un emplacement proche, ne peut en aucun cas plaider en faveur d’une zone de débitage antérieure à la période historique. il serait d’ailleurs hasardeux de faire un lien évident (sans autres preuves substantielles) et de fonder un raisonnement sur des arguments qui n’ont peut-être rien en commun, si ce n’est d’avoir été recueillis dans un secteur géographique proche.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Rachel Touzé, « Saint-Nazaire – Le Préambert », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 01 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2103

Haut de page

Responsable d'opération

Rachel Touzé

SRA Pays de la Loire

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org