Navigation – Plan du site
2008

Angers – Place du Ralliement, angle de la rue Saint-Maurille 1 et 2

n°490070146, n°0053, n°0074
Responsable(s) des opérations : Élodie Cabot
Notice rédigée par : Élodie Cabot

Texte intégral

1La découverte fortuite de sarcophages par les ouvriers de la société chargée du dévoiement de réseaux (EUROVIA) sur la place du Ralliement dans le prolongement de la rue Saint-Maurille a donné lieu à une opération de fouille préventive.

2La zone de fouille a été définie en fonction des découvertes et des destructions contemporaines (caves du XIXe s., dalle du parking souterrain et autres réseaux existants). La superficie totale approche 100 m². La fouille a été étendue à la rue Saint-Maurille lors d’une seconde tranche réalisée en mars 2009.

3La place du Ralliement fut créée à l’époque révolutionnaire à l’emplacement de plusieurs édifices religieux. L’église Saint-Pierre se situait devant l’actuel théâtre et disparut totalement en 1971 lors de la construction du parc de stationnement souterrain. Une rapide étude menée alors par Jean Siraudeau et Jacques Mallet a tout au moins permis d’en reconnaître le plan et quelques tombes. L’église Saint-Maurille, dont on vient de retrouver l’amorce du chœur, vit l’extrémité de sa nef fouillée partiellement en 1878-1879. Le reste de l’édifice fut malheureusement, totalement détruit jusqu’à la limite du parc de stationnement de 1971. Enfin, l’église Saint-Maimboeuf prise en partie sous la rue d’Alsace, subit le même sort que les précédentes lors du percement de cette rue. Quelques vestiges en sont apparus lors des fouilles effectuées en juin et juillet 2008, rue d’Alsace. Il s’agissait de basiliques funéraires suburbaines qui accueillirent les dépouilles des premiers évêques d’Angers.

4En plus des trois sarcophages initiaux, la fouille a mis au jour des maçonneries, des niveaux de sol, des tombes en coffre de schiste mais aussi de nombreux sarcophages en calcaire.

5Au total quarante-six tombes ont été fouillées, vingt-sept d’entre elles correspondent à des inhumations en sarcophage (dont deux en calcaire coquillier), seize sont des inhumations en coffre de schiste et trois autres tombes sont plus modestes (pleine terre et cercueil). Elles sont disposées de part et d’autre des murs correspondant à un état ancien mais sans doute pas primitif composant la nef de l’église Saint-Maurille, approximativement au niveau du chœur. Les différents types d’inhumation témoignent d’une occupation longue de l’espace funéraire avant et après la fondation de l’édifice religieux.

6Pour certains sarcophages la présence d’un dépôt individuel est attestée, alors que pour d’autres le dépôt osseux indique un fonctionnement différent avec une succession d’inhumations et des phénomènes de réduction. Cette pratique particulière concerne surtout les sarcophages de petites dimensions avec notamment plus de vingt dépôts d’enfant pour le sarcophage 19.

7La forte proportion d’enfants, et notamment en bas âge, aurait pour origine la plus plausible l’attraction exercée par saint Maurille et le miracle de la ressuscitation de l’enfant René.

8L’analyse des restes osseux humains est en cours, mais les premiers résultats tendent vers de possibles regroupements familiaux, en particulier pour les adultes.

Haut de page

Annexe

Fig. n°1 : Sarcophage 19, dépôt d’ossements d’enfants

Fig. n°1 : Sarcophage 19, dépôt d’ossements d’enfants

Auteur(s) : Cabot, Élodie (INRAP). Crédits : Cabot Élodie Inrap (2008)

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. n°1 : Sarcophage 19, dépôt d’ossements d’enfants
Crédits Auteur(s) : Cabot, Élodie (INRAP). Crédits : Cabot Élodie Inrap (2008)
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/2040/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 494k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Élodie Cabot, « Angers – Place du Ralliement, angle de la rue Saint-Maurille 1 et 2 », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Pays de la Loire, mis en ligne le 01 mars 2008, consulté le 27 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/2040

Haut de page

Responsable d'opération

Élodie Cabot

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org