Navigation – Plan du site
1995

Sollacaro – I Calanchi

1995 – Fouille programmée n°274
Responsable(s) des opérations : Joseph Cesari
Notice rédigée par : Joseph Cesari

Entrées d’index

Mots-clés :

terrinien, habitat, céramique

Chronologique :

Néolithique, Chalcolithique
Haut de page

Texte intégral

1L’étude des grandes habitations, qui structurent sur plus de 300 m2 la terrasse nord de Sapar’Alta (fig. 1), a été poursuivie.

Fig. 1 – Ensemble des structures I, II, III et IV, sur la terrasse nord

Fig. 1 – Ensemble des structures I, II, III et IV, sur la terrasse nord

J. Cesari (SRA), F. Leandri (AFAN), 1995

2Le résultat le plus significatif de cette campagne de fouilles archéologiques se traduit par la découverte d’une nouvelle unité architecturale adjacente à la structure I et désignée comme structure IV.

3Il s’agit d’un mur, incomplètement dégagé, réalisé en appareil de pierres polygonales disposées sur une file de 11 m de long, en un double parement, d’une largeur irrégulière d’environ 1 m.

4La planimétrie d’allure curviligne de la nouvelle structure paraît déterminer une surface d’environ 100 m2. En outre elle occupe la partie sud-est de la terrasse nord de Sapar’Alta et est adossée à la structure I.

5Les éléments du mobilier archéologique ont été en majorité rencontrés dans la zone de contact entre la structure I et la structure IV, ils sont tous caractéristiques de la période d’occupation chalcolithique (Terrinien) de l’habitat.

6Dans l’état actuel des travaux, il est difficile d’interpréter la partie dégagée de la structure IV. Il pourrait s’agir d’une nouvelle unité d’habitation tangente aux murs de refend est des structures I et II. Cependant, la courbure du mur de la structure IV laisserait supposer un plan circulaire ou oblong qui serait alors différent des structures I, II et III. Ce plan supposerait dans cet espace mal structuré par des rochers, la mise en œuvre d’une charpente complexe, soutenue par de nombreux poteaux, pour l’établissement d’une couverture.

7On pourrait aussi avancer l’hypothèse d’un enclos pour parquer le bétail. De tels aménagements sont fréquents sur les sites d’habitats de cette période. Seule la poursuite du décapage de la partie est de la terrasse nord permettra une interprétation correcte de ce nouvel élément de l’architecture du gisement.

8L’étude du mobilier céramique des structures de la terrasse nord de Sapar’Alta a fait l’objet d’un DEA (Université de Provence) soutenu par un de nos collaborateurs, Pascal Tramoni.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Ensemble des structures I, II, III et IV, sur la terrasse nord
Crédits J. Cesari (SRA), F. Leandri (AFAN), 1995
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/18996/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 182k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Joseph Cesari, « Sollacaro – I Calanchi  », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 24 avril 2017, consulté le 27 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/18996

Haut de page

Responsable d'opération

Joseph Cesari

Service régional de l’archéologie

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org