Navigation – Plan du site
1991

Oletta – Castiglione

1991 – Fouille préventive d’urgence n° 146
Responsable(s) des opérations : Michelle Salotti et Jean Ferrandini
Notice rédigée par : Michelle Salotti et Jean Ferrandini

Entrées d’index

Chronologique :

Pléistocène

Nature des opérations :

Fouille préventive d’urgence (SU)
Haut de page

Texte intégral

1Après la découverte, au printemps 1991, par les deux associations spéléologiques du département, d’une accumulation d’ossements dans le réseau d’un système karstique, une opération de sauvetage urgent a été entreprise.

2L’opération avait pour but d’évaluer l’importance du gisement, de prélever en quantité des brèches fossilifères à différents niveaux du réseau et de mener une étude géologique détaillée pour comprendre les mécanismes de la mise en place de ce remplissage fossilifère.

3Le réseau karstique se place dans les calcaires métamorphiques rapportés au Jurassique supérieur. Il est de type structural car il se développe essentiellement selon le réseau de fracturation. Actuellement le réseau est reconnu jusqu’à une profondeur de 55 m par rapport à la surface. Le remplissage correspond, dans sa plus grande part, à une brèche à matrice argileuse contenant une extrême abondance d’ossements. À certains niveaux, la phase argileuse domine et les phénomènes de calcification peuvent être importants.

4Le contenu paléontologique est formé principalement par des milliers d’ossements de petits mammifères comme par exemple : Prolagus Sardus, Rhagomys Orthodon, Thyrrenicola Henseli, Episoriculus Corsicanus. Cet ensemble de petits vertébrés côtoient les éléments du squelette de Cynoîherium Sardous et de Cervus Caziotti.

5Le sommet du remplissage principal (côte -35 m) a livré une faune de gastéropodes très variée, accompagnée des micro-mammifères fossiles cités ci-dessus. Les niveaux sus-jacents livrent une faune actuelle de micro-mammifères. Plus près de la surface, à la côte -10 m, un niveau argileux a livré les squelettes d’un bovidé et d’un suidé. Il s’agit d’une faune comparable à celle de Macinaggio (nord du Cap Corse) décrite par E. Bonifay et F. Ottman (1957) et par J.-P. Gasc (1961). La faune semble classique pour cette période du Quaternaire (Würm ?). Mais aucun gisement, en Corse, n’a cependant livré autant de fossiles.

6Les études en cours se développent selon plusieurs axes :

  • L’abondance des éléments osseux est favorable à une étude paléontologique et biométrique. Les résultats devraient permettre de mieux comprendre les conditions du remplacement de la faune ancienne par la faune moderne ;

  • L’étude du remplissage dans le contexte géologique local et régional devrait permettre de préciser les mécanismes de ce remplissage et d’apprécier certains aspects (mouvements tectoniques, vitesse de creusement des vallées, etc.) de la géologie du Quaternaire.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Michelle Salotti et Jean Ferrandini, « Oletta – Castiglione », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 26 avril 2017, consulté le 22 août 2017. URL : http://adlfi.revues.org/18884

Haut de page

Responsables d'opération

Michelle Salotti

Jean Ferrandini

Université

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org