Navigation – Plan du site
2015

Argiusta-Moriccio

2015 – Prospection diachronique n° 1402
Responsable(s) des opérations : Hélène Paolini-Saez
Notice rédigée par : Hélène Paolini-Saez

Texte intégral

1L’opération de prospection diachronique de la commune d’Argiusta-Moriccio a permis en 2015 de renseigner la carte archéologique avec 12 indices de site, sites ou zones sensibles. En ce sens, les résultats contribuent non seulement à la connaissance du patrimoine archéologique de la commune mais également à celle du territoire micro-régional dans le cadre de la réalisation de l’atlas archéologique du Taravo porté par la Direction régionale des affaires culturelles de Corse.

2Les implantations recensées sont en étroite relation avec le monument phare de la commune : la Torra de Foce. Les indices de site néolithiques ou protohistoriques sont au nombre de dix : Torra de Foce, Erba Rossa, Salestra, Prudicola 1 et 2, Rizzale, Punta di Pinzoli, Punta di Pinzoli 2, Pozzi, Querceta et Filetta.

3Ils sont positionnés sur des points culminants difficiles d’accès, naturellement défensifs (Punta di Pinzoli), des hauts plateaux (Erba Rossa, Pozzi, Querceta, Filetta) ou des fonds de vallée (Foce, Salestra, Prudicola, Rizzale). Certains de ces sites semblent en connexion, notamment ceux se positionnant en limite orientale de la commune (de Erba Rossa à Filetta) ainsi que ceux en fond de vallée (de Salestra à Rizzale). L’ensemble de ces sites montre le dynamisme de l’occupation de la commune à la Protohistoire.

4L’étude du patrimoine bâti des deux villages dévoile l’ancienneté de certaines bâtisses, imposantes, qui gardent encore des éléments chronologiques des xve-xvis. (chaînes d’angle, linteau sur coussinets, fenêtres géminées). Les villages vont ensuite se développer jusqu’au xixs. grâce au passage de la route reliant les villages du Taravo. Ces maisons, encore en élévation aujourd’hui, dévoilent le statut des habitants et leur enrichissement.

5Les cheminements anciens montrent l’investissement communautaire d’autrefois. Nous devons souligner la bonne praticabilité de certains de ces chemins qui permettent de circuler sur une bonne partie de la commune en dehors des axes routiers.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Hélène Paolini-Saez, « Argiusta-Moriccio », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 25 avril 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/18720

Haut de page

Responsable d'opération

Hélène Paolini-Saez

Association

Articles du même responsable de fouilles

  • Aullène [Texte intégral]
    2015 – Prospection diachronique n° 1401
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • Sarrola-Carcopino [Texte intégral]
    2013 – Prospection diachronique n° 1273
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • 2014 – Prospection diachronique n° 1346
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • Tavera – I Casteddi [Texte intégral]
    2014 – Sondage n° 1358
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • Tavera – I Casteddi [Texte intégral]
    2015 – Sondage n° 1447
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
  • Sarrola-Carcopino [Texte intégral]
    2012 – Prospection diachronique n°1231
    Paru dans ADLFI. Archéologie de la France - Informations, Corse
Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org