Navigation – Plan du site
2013

Belvédère-Campomoro – Capu di Lugu

2013 – Sondage n° 1310
Responsable(s) des opérations : Franck Leandri
Notice rédigée par : Franck Leandri, Noisette Bec Drelon, Kewin Peche-Quillichini et Mélie Le Roy

Entrées d’index

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

1Le plateau de Capu di Lugu est situé sur la rive sud du golfe de Valinco à environ 11 km à l’ouest de Sartène, sur la commune de Belvédère-Campomoro. Cette entité géographique d’environ 60 ha, cultivée jusqu’à époque récente, était en déshérence et se couvrait progressivement de maquis jusqu’à la réouverture de la piste et la mise en œuvre de travaux agricoles. Ces travaux sont à l’origine de notre intervention durant l’été 2013 puisque les deux monuments de « Stantare de Capo di Lugo », classé Monument Historique, et de Tola II ont été partiellement impactés par des engins mécaniques.

2Ces deux gisements sont disposés de part et d’autre d’une petite dépression à fond assez plat très résurgente au printemps et recouverte aujourd’hui par une végétation d’épineux et de plantes hygrophiles de type Juncus. Ce type de végétation peut laisser supposer la présence d’argiles hydromorphes dans le sous-sol, et souligner la présence d’anciennes zones humides (de type marais continental).

3D’après les publications successives, le groupe de Stantari était formé de sept monolithes. Nous avons pu en identifier six dans le cadre de notre mission. Ces six monolithes témoignent manifestement d’un alignement détruit qui se dressait sur une légère éminence rocheuse formant un podium naturel en limite de l’aquifère (fig. 1). La fouille envisagée en 2014 devrait permettre de compléter les informations concernant la structure de ce monument, son histoire, son évolution et son fonctionnement.

Fig. 1 – Relevé planimétrique 2013 et relevé des menhirs M1 à M6

Fig. 1 – Relevé planimétrique 2013 et relevé des menhirs M1 à M6

Crédits : F. Leandri

4La tombe mégalithique de Tola II est localisée sur le versant sud de la Sarra de Campomoro, à environ 175 m au nord-est de Stantare. Déjà très dégradée lors de la première description par Louis Giraux en 1903, elle semblait n’avoir conservé que deux dalles perpendiculaires et s’ajustant parfaitement. Les travaux de nettoyage ont permis de préciser le contour initial de la chambre grâce à la mise au jour de deux dalles sur chant à l’emplacement de la paroi septentrionale. Cette chambre semi-enterrée, excavée lors de pillages, s’inscrit à l’intérieur d’un tertre dont l’origine (déblais de fouilles ?) et les limites sont difficiles à établir. Le peu de mobilier recueilli lors de cette campagne confirme l’utilisation funéraire de l’aménagement. Les éléments osseux supposés humains sont tous calcinés ; ils présentent une couleur blanche de surface et une fissuration de l’os qui suit un axe perpendiculaire à celui de la diaphyse, prouvant une action par le feu comme traitement funéraire. L’analyse du mobilier céramique permet de pointer au moins deux utilisations de cet édifice. La plus ancienne est à fixer dans le deuxième ou le troisième quart du iie millénaire av. J.-C. La seconde doit être replacée au Bas-Empire. Le projet d’intervention 2014 doit apporter des informations sur sa nature, sa chronologie et son fonctionnement. Il comprend également un test OSL. Plus globalement, il concernera l’ensemble des monuments mégalithiques du plateau.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Relevé planimétrique 2013 et relevé des menhirs M1 à M6
Crédits Crédits : F. Leandri
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/18594/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Franck Leandri, Noisette Bec Drelon, Kewin Peche-Quillichini et Mélie Le Roy, « Belvédère-Campomoro – Capu di Lugu », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Corse, mis en ligne le 27 avril 2017, consulté le 25 juin 2017. URL : http://adlfi.revues.org/18594

Haut de page

Responsables d'opération

Franck Leandri

SRA Corse

Articles du même responsable de fouilles

Noisette Bec Drelon

Kewin Peche-Quillichini

Mélie Le Roy

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org