Navigation – Plan du site
2013

Neuville-lès-Dieppe – Le Val d'Arquet

Responsable(s) des opérations : Laurent Cholet
Notice rédigée par : Laurent Cholet et Guillaume Blondel

Texte intégral

N° OA : 76217 052

Lien Atlas (MCC) :

1Ces fouilles font suite au diagnostic effectué en juin 2011 par F. Delahaye (Inrap), dans le cadre d’un projet immobilier. Les recherches avaient révélé, dans un contexte archéologique marqué par l’oppidum de Bracquemont (à 800 m au nord-est), « les traces d’une occupation laténienne matérialisée par deux systèmes d’enclos reconnus partiellement [avec une possible] continuité d’occupation dans les premières décennies de notre ère » (Delahaye, 2011, p. 12). L'opération s'est déroulée de novembre 2012 à mars 2013 sur une surface de 18 000 m2, correspondant au quart nord-ouest du projet. Les données recueillies sont en cours d’étude. Au stade actuel de l’analyse, la fourchette chronologique établie lors du diagnostic a été élargie. Elle couvre désormais la fin de La Tène moyenne (Tène C2/D1) jusqu’à la fin du ier s.-début du iie s. L’ensemble fossoyé B, reconnu au sud-ouest de la zone décapée, correspond à l’angle d’un établissement rural se développant hors emprise, ainsi qu’un probable chemin drainé et/ou limite parcellaire. Il est implanté selon une trame orthogonale d’axes nord-est - sud-ouest et nord-ouest - sud-est. Le mobilier, essentiellement composé de céramique « veauvillaise », permet de rattacher cette occupation à La Tène C2/D2. Cette production, initialement reconnue lors des fouilles sur le tracé de l’A29 entre Le Havre et Yvetot (Blancquaert, 2000), bénéficie des apports d’opérations préventives et de prospections inventaires montrant sa diffusion jusqu’aux environs de l’oppidum de Bracquemont. Le lot mis au jour au Val d’Arquet devrait contribuer à en préciser les aspects typo-chronologiques.

2Par la suite, l’occupation se déplace plus au nord (ensemble A), où les vestiges reconnus (fossés d’enclos, bâtiments sur poteaux, fosses, mares et structures de combustion) sont associés à un mobilier couvrant la période augustéenne à la fin du ier s. apr. J.-C. L'abandon probable de l’habitat protohistorique au profit d’un nouvel emplacement tend à corroborer le propos d’Y. Desfossés concernant l’évolution de la ferme indigène en Pays de Caux (Desfossés, 1996, p. 206).

3La trame axiale préalable semble respectée. Trois enclos se succèdent ; les réorganisations de l’espace sont limitées. Le schéma récurrent de fossés doubles délimitant une cour trapézoïdale montre une forme de continuité dans l’évolution de l’établissement.

4Aucun indice mobilier ne permet d’attester l’occupation du site au-delà du début du iie s. Seule une série de trous de poteau alignés, attribuables au plus tôt à la fin de la période moderne, témoigne des ultimes aménagements reconnus sur la parcelle.

Fig 01 - Neuville-lès-Dieppe, Le Val d’Arquet

Plan général des structures

levé : cabinet Euclyd-Eu ; DAO : D. Cocagne (SMAVE)

Haut de page

Bibliographie

BLANCQUAERT G., 2000, « L’intensification de l’habitat et la standardisation du mobilier en Pays de Caux (76) », in MarioS. et Blancquaert G. (dir.) Les installations agricoles de lâge du Fer en France septentrionale, Paris, ENS, p. 395-409.

DELAHAYE F., 2011, « Dieppe, Seine-Maritime, Le Val d’Arquet : une occupation laténienne près du Camp de César », Rapport de diagnostic, Inrap Grand-Ouest, p. 72.

DESFOSSÉS Y., 1996, « L’évolution de la ferme indigène en Pays de Caux : l’apport des fouilles de l’autoroute A29. Premiers résultats », Revue arcologique de Picardie, n° spé. 11, p. 203-208.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17756/img-1.png
Fichier image/png, 76k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Laurent Cholet et Guillaume Blondel, « Neuville-lès-Dieppe – Le Val d'Arquet », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 11 juillet 2016, consulté le 24 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17756

Haut de page

Responsables d'opération

Laurent Cholet

SMAVE

Articles du même responsable de fouilles

Guillaume Blondel

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org