Navigation – Plan du site
2013

Écretteville-lès-Baons – Manoir du Catel

n°76-225-001
Responsable(s) des opérations : Thomas Guérin
Notice rédigée par : Thomas Guérin

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=0.642;49.614;0.700;49.646

1La fouille pluriannuelle menée sur le Manoir du Catel poursuit plusieurs objectifs. Le principal consiste à mettre en évidence les limites, l’emprise et la morphologie des fossés de cette maison-forte, encore lisibles à la fin du xviiie s., mais aujourd’hui intégralement remblayés. Parallèlement, l’étude se porte également sur les structures annexes de ces fossés : identification des éléments de franchissement, mise au jour des tours d’angles de la courtine orientale, intégration au système hydrographique ancien, etc.

2En prélude aux fouilles à proprement parler, la session 2013 s’est concentrée sur la production d’une documentation de terrain, topographique et géophysique. Près de 10 ha du clos-masure (à l’intérieur duquel le manoir est inscrit) ont été relevés en microtopographie. Le plan ainsi produit englobe l’ensemble du talweg dans lequel est bâtie la fortification et met en évidence toute une série d’anomalies en lien avec le tracé présumé des fossés manoriaux. La prospection géophysique, pour sa part, a été réalisée au moyen d’un conductivimètre sur la périphérie de la fortification. L’investigation à la profondeur théorique de 3 m donne une cartographie des anomalies du sous-sol où apparaissent nettement l’auréole des anciens fossés, la tour sud-est démantelée et une structure de franchissement en avant du pont-levis. La confrontation de ces informations avec l’aperçu de surface donné par le plan microtopographique livre des informations cohérentes. Les limites de surface pressenties sur la foi des anomalies de terrain sont corroborées par les mesures géophysiques. Elles sont, de plus, assez en adéquation avec la représentation du manoir et de ses fossés en eau tels qu’ils sont figurés sur un plan de la fin du xviiie s. (ADSM 12 FI 292). Le Manoir du Catel disposerait donc d’un réseau fossoyé dont les dimensions iraient en s’élargissant vers l’aval, passant d’environ 20 à 25 m de largeur pour les portions sud, est et ouest, à près de 35 m au nord.

Fig 01 - Écretteville-lès-Baons, Manoir du Catel

Mise en parallèle des données topographiques et géophysiques

T. Guérin

3Le projet est également conçu sur la base d’un partenariat avec la Conservation Régionale des Monuments Historiques. Dans ce cadre, l’opération comprend l’étude et la reprise de l’un des contreforts de la courtine orientale, en voie de ruine imminente avant notre intervention. Ses cinq premières assises hors-sol ont été restaurées en 2013, soit en remplaçant les pierres desquamées, soit en remettant en place les pierres issues de l’effondrement dans leurs assises d’origine. L’examen de ce contrefort atteste d’une phase de rehaussement qu’il conviendra de prendre en compte pour la suite des opérations.

4Les informations collectées en 2013 permettent de cibler avec précision les fenêtres de sondage prévues pour la prochaine session. En 2014, la campagne verra l’ouverture de secteurs de fouilles sur la moitié sud du réseau fossoyé (en amont). Le volet Monument Historique comprendra la poursuite des relevés de la courtine orientale et la restauration de huit assises supplémentaires du contrefort précédemment traité.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17677/img-1.png
Fichier image/png, 187k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Thomas Guérin, « Écretteville-lès-Baons – Manoir du Catel », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Haute-Normandie, mis en ligne le 11 juillet 2016, consulté le 30 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17677

Haut de page

Responsable d'opération

Thomas Guérin

CHAM

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org