Navigation – Plan du site
2013

Céramique en Midi-Pyrénées : production, circulation, consommation (XVIe-XXe siècles)

Notice rédigée par : Jean-Michel Minovez

Entrées d’index

Mots-clés :

céramique

Géographique :

Midi-Pyrénées
Haut de page

Texte intégral

1Ce projet de recherche s’inscrit dans les travaux menés depuis la fin des années 1990 au laboratoire FRAMESPA dans le cadre de l’atelier « Les potiers et les métiers de la terre » dans lequel nombre de mémoires de maîtrise, de DEA et de masters ont été préparés ainsi que des thèses de doctorat. Dans la continuité de ces travaux, le présent PCR associe des chercheurs et étudiants des laboratoires TRACES et FRAMESPA de l’Université de Toulouse II-Le Mirail à des chercheurs et des étudiants en archéologie et archéométrie de l’Université de Montréal (Canada), de l’IRAMAT-CRP2A de l’Université de Bordeaux III et de l’École d’Ingénieurs de Tarbes (ENIT).

2L’année 2013 a été consacrée au dépouillement documentaire et bibliographique ainsi qu’au recensement des sites de production et des lieux de conservation du matériel archéologique. Sur les huit départements de la région Midi-Pyrénées, plus de 150 communes sont concernées par une activité céramique entre le xvie s. et le milieu du xxe s.

3Le département de la Haute-Garonne, avec 35 communes, a une densité élevée de lieux de production. C’est aussi le département le plus étudié, avec des recherches qui se sont poursuivies en 2013 et continueront en 2014 :

4• le groupe de Cox spécialisé dans la poterie à glaçure plombifère (responsable : J.-M. Lassure),

5• le territoire de Martres-Tolosane qui s’est illustré par la production de faïence stannifère de grand feu (responsable : St. Piques),

6• les entreprises Fouque et Arnoux, réputées pour leur production de faïence fine et de porcelaine à Toulouse et à Saint-Gaudens (responsable : M.-G. Beaux Laffon).

7Les travaux sont moins avancés pour les villages potiers de Villemur-sur-Tarn et Esperce ainsi que la production intra-muros de Toulouse des xviie et xviiie s. Enfin, deux doctorantes, M.-G. Furic et P. Jung étudient les fabriques Giscard et Virebent de Toulouse et Launaguet.

8Une trentaine de villages céramistes ont été recensés dans chacun les départements de l’Aveyron, du Gers et du Tarn-et-Garonne.

9Pour le Gers, la recherche bibliographique a permis de mettre en évidence 24 villages ayant eu une production céramique, surtout autour de Condomet Bétous. J.-M. Lassure a consacré un article à deux dépotoirs de potiers trouvés à Bouzon-Gellenave, centre qui reste à étudier de manière approfondie. La production de Sémézies-Cachan a donné lieu à plusieurs articles tandis que la faïence de Saramon et d’Auch a été traitée dans la thèse d’A.-M. Bouissou-le-Garrec. Une activité diffuse durant le xixe s. est connue par les archives dont l’étude mériterait d'être approfondie.

10Le Tarn-et-Garonne est un département important en ce qui concerne l’activité céramique. Les sites de production s’y sont développés de part et d’autre du fleuve. Sur la rive droite, les centres potiers de Montauban et de Nègrepelisse, déjà actifs aux xvie et xviie s., accueillent les premières manufactures de faïence vers 1734 à Ardus. Le nombre de faïenceries va croître et se maintenir en abandonnant la faïence stannifère pour la poterie fine dans les années 1825-1830.

11Sur la rive gauche de la Garonne, l’ensemble Cox-Lomagne, qui semble connaître sa plus grande activité à la fin du xviie s., a fait l’objet d’un travail de terrain conduit par L. Deschamps et A. Costes à partir des recherches d’archives de St. Navone dans les années 2000. Il se poursuivra en 2014 par St. Piques, membre du PCR, dans le cadre d’une prospection inventaire sur le canton de Lavit-de-Lomagne. Auvillar, qui est le port de départ de ce grand centre producteur qui se tourne vers la faïence stannifère vers 1750 pour évoluer ensuite vers la production de poterie fine est également un site clé à étudier. L’étude des faïences de la moyenne Garonne étudiées dès le xixe s. se poursuit par J.-M. Garric, responsable du musée des Arts de la table de Belleperche.

12Parmi les villages du Lot ayant accueilli une activité céramique, deux sont le siège d’aires de productions relativement importantes : Uzech-les-Oules et six villages de la Bouriane ainsi qu’une demi-douzaine de villages autour de Puy-l’Evêque où s’est établie la fabrique de porcelaine de Virebent. Enfin quelques villages répartis sur l’ensemble du département ont eu une activité potière. Des recherches monographiques ponctuelles ont été publiées dans la revue Quercy Recherche mais aucune étude approfondie de ces centres n’a été conduite jusqu’à aujourd’hui.

13L’activité potière du Tarn remonte au xvie s. à Albi et Giroussens. Elle se développe considérablement dans ce dernier village sur lequel ont porté les études les plus anciennes qui ont été suivies par trois mémoires de maîtrise. Une demande de prospection a été faite en 2014 par J.-M. Lassure, membre du PCR. La production des autres communes se place surtout au xixe s. dans l’arrondissement de Castres. Dans cette ville, le site de l’Albinque a fait l’objet d’une fouille en 2013 sous la responsabilité de A. Resseyguier et continue d’être étudié en 2014 par J. Pech et L. Laval, membres du PCR.

14L'activité des départements de l’Ariège et des Hautes-Pyrénées a été plus réduite puisque seule une dizaine de villages a été recensée, dont Rimont en Ariège, Pouyastruc ou Lahitte-Toupière dans les Hautes-Pyrénées.

15Si l’année 2013 a surtout été consacrée aux recensement des sites de production, les deux autres axes de ce projet, la circulation et la consommation des céramiques, ont été entamés en particulier avec les travaux de J. Catalo (Inrap, UMR 5608, TRACES) sur les sites de consommation de Toulouse, ainsi que ceux de J.-M. Lassure et G. Villeval sur plusieurs sites du Midi-Pyrénées.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Michel Minovez, « Céramique en Midi-Pyrénées : production, circulation, consommation (XVIe-XXe siècles) », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 15 juin 2016, consulté le 30 mars 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17647

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Michel Minovez

SUP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org