Navigation – Plan du site
2013

Moissac – Rue Guilleran

Responsable(s) des opérations : Guillaume Clamens
Notice rédigée par : Guillaume Clamens

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge, Temps Modernes

Nature des opérations :

Sondage (SD)
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.008;44.075;1.193;44.169

1Cette opération archéologique a été réalisée dans le cadre du projet d’aménagement du Patus de l’église Saint-Pierre de Moissac avec, pour conséquence, la réfection des voiries de la rue Guilleran entre le parvis de l’abbatiale et le chevet sur toute la largeur entre façades. Ainsi, un nettoyage de surface complété de sondages manuels et d’observations stratigraphiques dans les tranchées de réseaux a été effectué.

2Les vestiges les plus anciens mis au jour sont contemporains de la reconstruction romane de l’église. Il s’agit d’un négatif de sablière basse et d’un imposant mur (de 1,13 m de large) auxquels sont associés des niveaux de sol et d’occupation du Moyen Âge classique. À noter également la découverte d’un soubassement – quart de rond parfaitement taillé – dans l’angle du mur et du contrefort de l’église. Soubassement qui, eu égard au soin dont il a fait l’objet, devait assurément être visible à cette époque.

3La reconstruction partielle de l’église dans un style gothique au xve s. a pu s’accompagner d’un réaménagement de l’espace au sud de l’édifice cultuel. C’est en tout cas ce que tendraient à montrer les indices d’habitats observés. Un angle arrondi de mur en briques est en effet construit et des niveaux de sol et d’occupation d’intérieur de maison lui sont associés. Des niveaux de voirie – les plus anciens de la rue Guilleran observés jusqu’alors – ont aussi été perçus. Durant la même phase, des caveaux (ou ossuaires ?) sont implantés à proximité du mur de la nef de l’église.

4L’époque moderne est pour sa part marquée par l’apparition de maisons caractérisées par des murs de briques liées au mortier et des dallages en briques. Ces habitations délimitaient l’ancienne rue Guilleran, plus étroite que l’actuelle, au sud, et un cimetière au nord. Dans cet espace funéraire, trois inhumations ont pu être découvertes, deux en pleine terre et une dans un coffrage en blocs calcaires s’appuyant contre le contrefort roman de l’église.

5Ces maisons font l’objet d’un dernier remaniement au xixe s. (mise en place de murs et de dallages) avant d’être détruites en 1900 lors de l’agrandissement vers le nord de la rue Guilleran. Le cimetière a quant à lui dû être désaffecté à la fin de l’époque moderne.

Fig 01 - Moissac, rue Guilleran.

Coffrage d’une sépulture (CS.118) adossé au soubassement du contrefort de l’église romane

G. Clamens - Département du Lot

Vue générale (depuis l’ouest) des vestiges mis au jour

G. Clamens - Département du Lot

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17632/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17632/img-2.png
Fichier image/png, 81k
Légende Vue générale (depuis l’ouest) des vestiges mis au jour
Crédits G. Clamens - Département du Lot
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17632/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 23k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Guillaume Clamens, « Moissac – Rue Guilleran », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 15 juin 2016, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17632

Haut de page

Responsable d'opération

Guillaume Clamens

COL 46

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org