Navigation – Plan du site
2013

Corbarieu – Zone d’aménagement de Terrefort

Responsable(s) des opérations : Frédéric Veyssière
Notice rédigée par : Frédéric Veyssière

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.355;43.916;1.416;43.965

1Le projet d’un aménagement d’une zone commerciale et six constructions de logements, à Corbarieu-Terrefort, a conduit le SRA à émettre un arrêté de prescription archéologique sur la parcelle A 175. L’emprise de diagnostic se situe sur la basse terrasse du Tarn, à 92 m NGF en rive gauche du ruisseau de Guitardio, petit tributaire du Tarn, dans un secteur caractérisé par un complexe colluvionnaire/alluvionnaire particulièrement propice à la conservation des vestiges. Ce diagnostic archéologique a mis en évidence la présence d’indices d’occupations antique et médiévale.

2L’occupation antique est localisée dans la partie centre nord de l’emprise de diagnostic et occupe une surface d’environ 2000 m2, avec dix structures qui se répartissent de la manière suivante : trois structures en creux ainsi qu’un remblai, appartiennent à la période antique sans plus de précision, deux structures en creux appartiennent au Haut-Empire et enfin trois structures en creux et un foyer plat appartiennent au Bas-Empire. L’ensemble des mobiliers céramiques attribuables à la période antique reste trop faible pour permettre de longues interprétations, mais des éléments sont attribuables au Haut-Empire, plus précisément entre le dernier quart du ier s. av. J.-C. et la fin du ier s. apr. J.-C. ; un lot du Bas-Empire appartient clairement à l’aire toulousaine ; un grand vase au minimum pourrait être le témoin de l’activité de résiniers ou d’une activité en lien avec la poix.

3Quelques tessons de céramique et une agrafe à double crochet pourraient trahir une fugace occupation à la fin du Bas-Empire ou au haut Moyen Âge. L’occupation médiévale est localisée dans la partie centre sud de l’emprise de diagnostic, sur une surface de l’ordre de 3000 m2, avec un petit ensemble de huit structures, dont un remblai, une petite masse charbonneuse, un puits, un foyer, trois fosses et un tronçon de fossé. Les éléments de cruche et de formes glaçurées appellent une chronologie centrée sur le xve s. que semble entériner la présence de cordons gaufrés. Pour les productions en pâte grise, les moules à lignes d’incision et bord incliné se trouvent en association avec les mêmes céramiques glaçurées pour les xive et xve s. à Caussade et Montauban. Les formes à bord à marli incurvé sont datées de la fin du Moyen Âge, à partir du xiiie s. dans l’Agenais mais aussi à Bessens.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Frédéric Veyssière, « Corbarieu – Zone d’aménagement de Terrefort », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 15 juin 2016, consulté le 30 mars 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17622

Haut de page

Responsable d'opération

Frédéric Veyssière

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org