Navigation – Plan du site
2013

Roquecourbe – Le four de tuilier de Puech Cabrié

Responsable(s) des opérations : Cyril Herpin
Notice rédigée par : Cyril Herpin

Entrées d’index

Mots-clés :

four, tuile

Chronologique :

Temps Modernes
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=2.234;43.644;2.308;43.703

1Mis au jour dans les années 1970-75 lors de travaux effectués par le propriétaire du terrain, partiellement dégagés à cette occasion puis comblés, les vestiges d’un four de tuilier de l’époque moderne ont été redécouverts en 2012. Ils ont fait l’objet en 2013 d’un nettoyage et d’une campagne de relevés topographiques et photographiques afin de les caractériser plus précisément.

2Il subsiste de ce four une chambre de chauffe à double alandier de forme rectangulaire, dont la partie axiale réservée dans la marne supporte de part et d’autre une série de voûtains en brique inégalement conservés qui supportaient la sole disparue. Une aire de travail et de chauffe avoisine le four au sud. La structure est environnée d’une concentration de fragments de tuiles canal sur plus de 170 m2, comprenant des fragments surcuits et des moutons, mais pouvant aussi provenir de la toiture du hangar contenant le four selon les modèles régionaux en activité jusqu’au début du siècle dernier.

Fig 01 Roquecourbe, Puech Cabrié.

Vue des restes du four de tuiliers.

3Aucun élément d’archive ne vient en l’état documenter cette installation artisanale, qui n’est pas figurée sur le plan cadastral de 1811 et appartient ainsi très certainement à l’Ancien Régime. L’absence de déchets de production d’autres matériaux de construction (briques ou carreaux de sol par exemple) trouve une explication dans les modes de construction locaux qui font appel à la pierre de grès issu de carrières proches, ainsi qu’on l’observe au hameau voisin de Puech Cabrié.

4Des prélèvements dans l’aire de travail pourront permettre une étude anthracologique et une éventuelle reconnaissance des essences dans une perspective d’histoire des techniques.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17607/img-1.png
Fichier image/png, 252k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Cyril Herpin, « Roquecourbe – Le four de tuilier de Puech Cabrié », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 26 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17607

Haut de page

Responsable d'opération

Cyril Herpin

BEN

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org