Navigation – Plan du site
2013

Prades – Château Le Tour

Responsable(s) des opérations : Jean-Louis Enjalbert
Notice rédigée par : Jean-Louis Enjalbert

Entrées d’index

Mots-clés :

château, bâti

Chronologique :

Moyen Âge, Temps Modernes

Géographique :

Midi-Pyrénées, Tarn (81), Prades
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.948;43.597;1.996;43.624

1Bâti sur des bancs de molasse parfois discontinus et sur des marnes indurées, le château Le Tour à Prades est implanté sur un mamelon conférant à l’édifice une situation privilégiée.

2Les archives du château sont muettes quant à sa première édification qui revêt un intérêt particulier au regard des matériaux utilisés. En effet, des vestiges d’une construction en terre crue ont été identifiés par l’étude du bâti. Encore inachevés dans leur phase de mise au point des relevés et en attente des résultats des analyses de végétaux en cours, les travaux réalisés ont mis en évidence une architecture bien caractérisée de murs en pisé de dimensions conséquentes. Quelques spécificités peuvent être mises en avant, tout en s’apparentant par bien des égards à l’architecture en terre massive étudiée en particulier dans le Languedoc, le Lauragais et le Midi toulousain.

3Les vestiges céramiques les plus anciens, prélevés à l’intérieur du château et aux abords immédiats, laissent envisager l’édification du bâtiment en pisé à la fin du Moyen Âge. Pour cette période, le croisement de ces informations avec la documentation historique serait d’un grand intérêt, le château Le Tour ayant pu faire partie des possessions de la Maison Dupuy.

Fig 01 - Prades, château Le Tour.

Mur en pisé de la salle C.

4Dès le début de l’époque moderne, l’édifice est modifié à plusieurs reprises, rendant aujourd’hui la lecture du bâti assez complexe : constructions de murs de refend, élévation de renforts, insertion de fenêtres de style Renaissance, reconstructions, murs en attente… L’occupation du château par la famille seigneuriale Dupuy du Tour aux xviie et xviie s. est attestée par quelques textes de l’administration provinciale et diocésaine.

5La découverte de vestiges d’une construction en terre massive utilisée dans un bâtiment défensif de l’est toulousain apporte un élément significatif et original à la documentation existante.

Fig 02 - Prades, château Le Tour.

Façade nord.

Fig 03 Prades, château Le Tour.

Salle A avec les orifices des silos aménagés dans le dallage du sol.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Louis Enjalbert, « Prades – Château Le Tour », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 26 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17594

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Louis Enjalbert

BEN

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org