Navigation – Plan du site
2013

Le fer dans le Tarn

Responsable(s) des opérations : Marie-Pierre Coustures
Notice rédigée par : Marie-Pierre Coustures

Entrées d’index

Mots-clés :

mine, métallurgie, ferrier

Chronologique :

âge du Fer

Géographique :

Midi-Pyrénées, Tarn (81)
Haut de page

Texte intégral

1Dans le cadre des recherches sur Le fer dans le Tarn aux périodes anciennes, entamées depuis 2011 en relation avec la problématique de la provenance des barres de fer protohistoriques de Montans et de Rabastens, les opérations de 2013 ont consisté, d’une part, en la continuation de la prospection thématique dans le département du Tarn, d’autre part en un sondage sur le site de Blayran à Ambialet (voir la notice consacrée à cette opération).

2La prospection s’est poursuivie et élargie sur les trois secteurs que les recherches précédentes désignaient comme assurément ou potentiellement prometteurs : celui d’Ambialet à l’est, celui de Moularès-Crespin au nord, celui de Lacaune au sud-est.

La richesse du secteur d’Ambialet s’est confirmée. Il s’agit principalement de vestiges miniers, dont l’abondance contraste avec la relative minceur des vestiges de la transformation du minerai en métal. Les travaux miniers ont été repérés autour du Trou des Anglais, mais aussi à l’est d’Ambialet, sur les deux rives du Tarn. Les traces de l’activité minière et métallurgique de la fin de l’âge du Fer et des débuts de l’époque romaine, marquées par la présence de nombreux fragments d’amphores Dressel 1, se concentrent sur les hauteurs entourant Ambialet : Trou des Anglais, Moulin de Salvayre, Carrelietses pour les mines ; épandages de scories de réduction du fer de la Vigne de M. Sicre et de la Châtaigneraie du curé… Un autre secteur d’activités, nettement distinct (presqu’île sous le prieuré), au roc Saint-Jean a été inventorié.

Fig 01

Les secteurs sidérurgiques anciens du Tarn et l’état des données chimiques correspondantes en 2013

DAO : M.-P. Coustures

3Le bilan des recherches menées à Crespin n’est pas très différent pour la période antique : bon nombre d’indices d’exploitation minière, peu de traces d’ateliers métallurgiques de réduction : il s’agit, en fait, d’un unique ferrier à la Cavalarié, repéré dès 2012. Autour de la ferme des Igars, entre la Bessière et la Cavalarié, ont été trouvé d’importants blocs de minerai, sans véritables exploitations minières à proximité. Cette zone appellera une exploration complémentaire.

4Près de Lacaune, à la Ténézole (commune de Murat-sur-Vèbre), où plusieurs toponymes celtiques (Vèbre, Randy, Candoubre, les Clèdes, peut-être Ténézole…) traduisent une occupation protohistorique organisée, dans le lit et au bord d’un ruisseau aux rives très boisées, a été échantillonné un ferrier dont la datation et l’importance exactes restent à déterminer, de même que la composition chimique des scories recueillies.

5Sur chacun des secteurs prospectés, des analyses ont pu être menées à bien, à la recherche d’éléments permettant de caractériser des districts de provenance. D’autres sont en cours, par exemple pour la Ténézole. Quelques points saillants commencent à émerger, notamment sur la base comparative des données déjà obtenues au domaine des Forges (Les Martys, Aude), sur le versant sud de la Montagne Noire. Une caractéristique commune de ce domaine et des secteurs tarnais d’Ambialet et Crespin consiste en des teneurs en manganèse remarquables dans le minerai et dans les scories. En revanche, on note l’absence à Ambialet et Crespin des traces de calcium, potassium et magnésium relevées dans le Lacaunais et dans l’Aude, ainsi que l’absence totale de phosphore et de baryum, présents au sud. Le dernier discriminant, fort intéressant, est le cuivre, retrouvé en proportion relativement forte à Crespin, moyenne à Ambialet, faible dans le sud (Lacaune, les Forges).

6Ces caractéristiques, combinées aux signatures données par les couples d’éléments en trace, offrent de réelles perspectives de traçabilité des productions de fer tarnaises et de distinction des différents districts.

Fig 02

Vue d’ensemble du secteur d’Ambialet. À gauche la mine du Trou des Anglais, à droite le prieuré

M.-P Coustures

Fig 03

Vue d’ensemble du ferrier de la Ténézole

M.-P. Coustures

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Marie-Pierre Coustures, « Le fer dans le Tarn », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 28 avril 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17592

Haut de page

Responsable d'opération

Marie-Pierre Coustures

Univ

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org