Navigation – Plan du site
2013

Fajoles – Le Piage

Responsable(s) des opérations : Jean-Guillaume Bordes
Notice rédigée par : Jean-Guillaume Bordes

Entrées d’index

Mots-clés :

matériel lithique, dent

Chronologique :

Paléolithique

Géographique :

Midi-Pyrénées, Lot (46), Fajoles
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.357;44.792;1.409;44.826

1La troisième campagne de fouille triennale au Piage s’est inscrite en parfaite continuité des précédentes.

Fig 01

Coupe sud, carré I5, détail d’un décapage de l’ensemble b2, Aurignacien ancien. Ossements de Renne fortement entremêlés, sédiment à forte composante anthropique.

2La fouille du témoin nord s’est achevée en butant sur des niveaux très indurés qui reposent sur le substrat calcaire, et ne contiennent que de rares vestiges lithiques moustériens roulés qu’il n’est pas possible d’extraire sans systématiquement briser. Après deux sondages limités, il a donc été décidé de les préserver. Le décapage complet de ce secteur (à l’exception d’un témoin laissé à l’est) permet d’appréhender pleinement sa topographie complexe. L’accumulation sédimentaire a été ici fortement contrainte par une morphologie karstique : paroi relique au nord, sur lesquels se sont appuyés les sédiments et niveaux archéologiques, accusant ainsi de forts pendages, et petit canyon sous-jacent aux dépôts, traversant de part en part la zone fouillée. Cette structure encore active a, par soutirage, profondément modifié la morphologie des dépôts et augmenté encore leur déformation. Le travail sur les collections, en cours, vise à systématiquement confronter nos séries lithiques à celles récoltées par Champagne et Espitalié, dans la perspective de réaliser des raccords qui permettront de mieux contextualiser la fameuse interstratification artificielle qu’ils y avaient décelée entre Châtelperronien et Aurignacien.

Fig 02

Témoin nord, fin de la fouille. On distingue en bas à droite un conduit karstique sous- jacent aux niveaux indurés, au centre de la zone fouillée ; en bas à gauche la paroi héritée de ce débouché karstique, sur laquelle se sont appuyés les dépôts contenant la fameuse interstratification. Le sommet de la coupe a été protégé par une coque de béton.

3Dans la partie sud du gisement, la fouille des niveaux de l’Aurignacien ancien a suivi son cours, sachant que la problématique est centrée sur les niveaux sous-jacents, protoaurignaciens. Une structure métallique a été installée devant la coupe, qui permet la fouille en décapage sans piétinement des niveaux. La richesse des ensembles de vestiges et la complexité des processus naturels de formation du site ne font que se confirmer. Ils se traduisent par une multiplication des dénominations de niveaux archéologiques, qui ne correspondent qu’à des faciès taphonomiques du même ensemble d’occupations de l’Aurignacien ancien. Une dent humaine y a été découverte. Les prochaines campagnes verront (enfin !) se dérouler la fouille de l’ensemble Protoaurignacien, objectif principal de cette opération.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17521/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 24k
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17521/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 22k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Jean-Guillaume Bordes, « Fajoles – Le Piage », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17521

Haut de page

Responsable d'opération

Jean-Guillaume Bordes

SUP

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org