Navigation – Plan du site
2013

Concorès – Château de Clermont

Responsable(s) des opérations : Florence Boisserie
Notice rédigée par : Florence Boisserie

Entrées d’index

Mots-clés :

château

Chronologique :

Moyen Âge
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.354;44.638;1.429;44.701

1Le château de Clermont se situe à une dizaine de km au sud de Gourdon et à 3 km au nord de Concorès. Perché sur une éminence calcaire de formation jurassique, il domine la vallée du Céou qui se déploie à l’ouest. Le promontoire accuse un dénivelé important au sud et à l’ouest, surplombant le hameau de Linars situé à 500 m en contrebas.

2Un château apparaît dans les textes dès 1153 en tant que castellum, mais il est possible que le repaire situé dans la paroisse de Linars mentionné en 1143 dans le rapport de la tournée pastorale de l’archevêque de Bourges corresponde au même site. Tour à tour possession des Clermont, puis des de Gavis, familles de milites quercynois aux xiie-xiiie s., le château passe en 1449 dans le patrimoine des Clermont-Toucheboeuf. Ruiné lors de la guerre de Cent Ans, il est reconstruit au début du xvie s selon les canons architecturaux en vogue déjà inaugurés dans le Quercy avec les châteaux d’Assier et de Montal.

3Le diagnostic a été réalisé dans la périphérie immédiate du château, entre le front ouest et la limite topographique du promontoire. Plusieurs ensembles bâtis préexistants au château actuel ont été mis au jour et six phases chronologiques ont été déterminées à l’issue de l’opération. La première correspond à une occupation monumentale primitive de l’éperon, matérialisée par un bâtiment quadrangulaire maçonné et dallé d’envergure importante (M101.103, M101.104, M101.105). D’après la datation relative et sa localisation, il serait vraisemblable d’y voir le repaire mentionné par les textes au milieu du xiie s. Toutefois, d’après l’épaisseur des murs, cet ouvrage ne semble pas correspondre à un élément fortifié mais plutôt d’apparat, type logis ou grande salle, comportant probablement plusieurs niveaux.

4Dans un second temps, un nouveau bâtiment vient s’accoler au mur sud-ouest de cet édifice (Phase 2, M101.106).

5Ravagés par un vaste incendie, l’édifice primitif et son extension sont définitivement abandonnés (Phase 3, US 101.113). Leur succède vraisemblablement sans tarder, le nouveau repaire du Moyen Âge central qui subira à son tour les dommages de la guerre de Cent Ans. De cette phase subsistent quelques substructions et une partie de l’aile occidentale du château actuel (Phase 4, M101.122), la semelle de fondation d’un ouvrage circulaire avancé à la fonction inconnue sur l’éperon (M103.306), et un niveau de remblai important scellant la couche d’incendie (US 101.110).

6Au début du xvie s., le château est reconstruit quasiment dans sa totalité, selon une technique originale mixte de tranchée ouverte pour les bases des tours et de fondation perdue pour les courtines (Phase 5, M101.101, M101.102). L’ouvrage circulaire avancé (M103.306) est également repris et « enveloppé » dans une maçonnerie, pour laquelle on peut envisager une fonction de nivellement (M103.301).

7Divers remblaiements à but paysager aux époques moderne et contemporaine concluent enfin l’histoire du site, aboutissant à la configuration actuelle d’une terrasse herbeuse occidentale (Phase 6, US 101.107 à 101.109, US 102.201 et 102.202, US 103.302 à 103.305).

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Florence Boisserie, « Concorès – Château de Clermont », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 14 juin 2016, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17514

Haut de page

Responsable d'opération

Florence Boisserie

COL 46

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org