Navigation – Plan du site
2013

Toulouse - Université Toulouse-Le Mirail

Responsable(s) des opérations : Pierre Pisani
Notice rédigée par : Pierre Pisani

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.351;43.533;1.515;43.669

1Le diagnostic archéologique préventif réalisé dans le cadre de la rénovation de l'université de Toulouse-le Mirail est précisément situé dans le parc du château du Mirail, au niveau du talus entre la basse terrasse et la basse plaine de la Garonne. Ce secteur est connu pour renfermer les vestiges de l'aqueduc antique dit de la reine Pédauque, qui alimentait en eau la ville de Tolosa. Identifié et localisé dès le xvie s. au moins, ce n'est qu'à partir des années 1960, sous l'impulsion de l'abbé Baccrabère, puis en 2006, avec les travaux de J.-M. Pailler et Chr. Darles que son tracé a pu être partiellement précisé à proximité immédiate du château du Mirail. Dans le cadre du présent diagnostic, la conduite gallo-romaine a été mise au jour à onze reprises sur une longueur de près de 540 m. Elle a également été très partiellement aperçue dans la fontaine présente au nord du parc. Son état de conservation, son tracé et ses caractéristiques techniques et hydrauliques ont ainsi pu être étudiés et renouvellent les connaissances sur ce monument public sans doute édifié dans la première moitié du ier s. apr. J.-C. Si ses caractéristiques constructives sont très proches des observations réalisées par l'abbé Baccrabère, son profil et son tracé sont aujourd'hui mieux connus. Ce diagnostic a également permis de mieux appréhender le profil général du terrain dans lequel s'est installé l'aqueduc tel qu'il était dans l'Antiquité, largement dénaturé lors des travaux liés à la construction de l'université autour de l'année 1970 (remblaiements).

2Cette opération archéologique a également révélé l'existence de canalisations plus récentes installées dans ou sur la conduite antique en aval de la source du Mirail. Leurs caractéristiques ne sont pas sans évoquer un cahier des charges établi par les Capitouls en 1670 pour le captage et l'amenée des eaux de Lardenne jusqu'à Toulouse.

3Enfin, de manière plus anecdotique, un des sondages a mis au jour au nord-est du château du Mirail la rive occidentale d’un canal d'ornement mentionné au xviiie s.

Fig 01

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17439/img-1.png
Fichier image/png, 172k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Pierre Pisani, « Toulouse - Université Toulouse-Le Mirail  », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 19 mai 2016, consulté le 20 février 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17439

Haut de page

Responsable d'opération

Pierre Pisani

COL Toulouse

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org