Navigation – Plan du site
2013

Castanet-Tolosan – Saint-Roch

Responsable(s) des opérations : Christian Salmon
Notice rédigée par : Christian Salmon

Entrées d’index

Mots-clés :

fossé, céramique, fosse, faune

Chronologique :

Gallo-romain
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=1.480;43.489;1.533;43.527

1Cette opération a été conduite dans le cadre d’un projet d’aménagement immobilier. L’aire des travaux envisagés est proche d’une part du centre historique de Castanet-Tolosan et d’autre part des vestiges de la Villa des Clots. L’emprise, d’une superficie de 11 901 m2, a fait l’objet de 18 sondages réalisés à l’aide de deux engins différents : une mini-pelle munie d’un godet lisse, seule excavatrice de chantier pouvant accéder à certaines parties du terrain, et une pelle hydraulique montée sur pneumatiques, adaptée à la circulation entre les parcelles.

2Ces sondages nous ont permis de découvrir plusieurs indices. Le premier, une structure linéaire en creux, semble faire le lien entre la villa des Clots et les traces rencontrées par Fr. Veyssière en 2011. Cette structure a livré des débris épars de matériaux de construction, d’amphores, ainsi qu’une petite quantité de tessons de céramique. Ces débris montrent un éventail chronologique assez large, entre le ier et le vie s. apr J.-C. Cette structure pourrait correspondre à un chemin d’accès vers la villa. Deux fossés sécants ont été trouvés en partie haute des terrains, dans la parcelle cultivée en vigne. Le plus occidental a livré dans son comblement quelques tessons de la fin du xiiie s. ou du début du xive s. ; le plus oriental a livré quelques tessons de terre cuite architecturale antique. Dans la pente, nous avons également rencontré une fosse creusée dans les sables de la molasse. Cette structure pourrait correspondre à une zone d’extraction de matériau.

3En contrebas, au pied d’un talus, nous avons observé une accumulation de terre chargée en matière organique. Sous ces colluvions historiques, un niveau a livré de la faune conservée, dont des restes de Boviné en connexion anatomique, à 1,70 m de profondeur. Le mobilier céramique associé a été daté entre les milieux des ive et ve s.

Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Christian Salmon, « Castanet-Tolosan – Saint-Roch », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 19 mai 2016, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17366

Haut de page

Responsable d'opération

Christian Salmon

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org