Navigation – Plan du site
2013

Homps

Au Vieux Château
Responsable(s) des opérations : Catherine Viers
Notice rédigée par : Catherine Viers

Entrées d’index

Chronologique :

Moyen Âge*

Géographique :

Midi-Pyrénées, Gers (32), Homps
Haut de page

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=0.811;43.793;0.878;43.828

1L’intérêt des vestiges du château de Homps est d’avoir préservé ses caractéristiques originelles depuis sa construction à la fin du xiiie s. Abandonné à l’époque moderne en tant que lieu de résidence, et remplacé par un nouveau château situé à l’extrémité orientale du village, il servit de carrière et sa tour fut aménagée en pigeonnier.

Fig 01

Axonométrie

2Le château médiéval, de plan quadrilatère irrégulier, épouse le relief de l’éperon rocheux sur lequel il s’implante. Il est constitué d’un corps de logis défendu par une tour de plan losangique, qui s’élève en façades est et nord sur 12,50 m dans œuvre. Bien qu’il ne soit conservé que sur environ 2,50 m de haut, le corps de logis peut être restitué sur les trois niveaux qui le constituaient. On y accédait par une vaste porte ouverte au nord contre la base de la tour. Le niveau inférieur avait une fonction de stockage comme en témoignent les trois silos découverts. La présence d’un évier suggère qu’au moins une partie de la surface était utilisée comme chai. Un trou de boulin à la base du mur nord pourrait témoigner de l’emplacement d’un escalier en bois permettant l’accès au niveau supérieur. La faible hauteur du deuxième niveau suggère de lui affecter la même fonction. La partie résidentielle se trouvait au troisième niveau. Un placard, dans l’épaisseur du mur occidental de la tour, constitue le seul témoignage du confort de la salle qui pouvait être équipée d’une cheminée, d’un évier et devait posséder de vastes fenêtres. Tous ces niveaux étaient planchéiés comme l’indiquent deux niveaux de corbeaux sur la tour et sur l’élévation orientale. Les éventuels cloisonnements, constitués de pans de bois, nous échappent. La tour dominait l’ensemble d’un étage supplémentaire. Avec seulement 11,50 m2 par niveau, elle constitue le dernier refuge en cas d’attaque. La salle basse, totalement aveugle, n’était accessible que par le niveau supérieur. La porte d’accès se trouve en effet au premier étage, face sud, à l’opposée de l’entrée principale. La pièce de ce niveau ne possède qu’un jour en fente, côté nord. Le deuxième étage correspond à celui de la salle, avec laquelle il communique par une porte. Une échelle de meunier devait constituer une circulation interne en cas d’isolement de la tour. Couvert en berceau brisé, ce niveau est ouvert par une petite fenêtre en ogive et doté d’une cheminée. C’est depuis cette pièce qu’on emprunte l’escalier en vis, logé dans une tourelle d’angle sur cul de lampe, permettant d’accéder à un troisième étage aujourd’hui disparu et à la terrasse. La fortification de l’ensemble semble se prolonger le long de l’à-pic rocheux au sud où des vestiges très dégradés correspondent peut être à une petite tour. La dimension importante du portail d’entrée suggère en effet la présence d’une seconde ligne de défense qui pouvait englober des bâtiments annexes à vocation agricole.

3Le mobilier issu de la fouille de l’un des silos évoque la ré-affectation du monument à la fin du xviie s. comme pigeonnier. À cette époque, le château devait déjà être abandonné et exploité comme carrière.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17296/img-1.png
Fichier image/png, 53k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Catherine Viers, « Homps », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 18 mai 2016, consulté le 20 février 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17296

Haut de page

Responsable d'opération

Catherine Viers

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org