Navigation – Plan du site
2013

Aulus-les-Bains – Castel-Minier

2013 – Fouille programmée
Responsable(s) des opérations : Florian Téreygeol
Notice rédigée par : Florian Téreygeol

Texte intégral

12013 est une année charnière pour les opérations archéologiques conduites sur le site de Castel-Minier. Si, depuis 2006, la recherche a été axée majoritairement sur la question de la production du fer au travers de la fouille de la mouline, l’achèvement de cette phase et la mise en évidence d’un vaste ensemble sous-jacent lié à la production des métaux non-ferreux recentrent clairement nos problématiques sur la production de l’argent mais également sur celles du plomb et du cuivre pour une période comprise entre les xiiie et xve s.

2Alors que la mouline couvre une surface de 650 m2 (hors zone de stockage des déchets), les structures liées à la production des métaux non ferreux s’étendent au moins sur 1 200 m2. Pour l’heure, nous avons mis au jour de nombreux éléments bâtis montrant un fort aménagement du site en terrasses. Les quelques structures de combustion découvertes sont associées au travail des métaux non ferreux notamment grâce à la pollution résiduelle qu’elles conservent.

3Autre différence de taille avec la dernière phase d’activité sur le site, le matériel issu de la vie domestique s’est considérablement accru tant en quantité qu’en qualité. Il témoigne d’une occupation plus intense des lieux entre le xiiie s. et le xve s. Son spectre couvre celui qu’on peut s’attendre à trouver sur un habitat castral, tout en y ajoutant des objets spécifiques à l’activité minière comme les pointerolles.

4Le matériel en relation avec la métallurgie non-ferreuse est également très parlant. Il recouvre plusieurs chaînes opératoires allant du minerai jusqu’au lingot. Nous avons notamment mis au jour un lot exceptionnel à l’échelon européen de casses de coupellation. Il s’agit des soles de four d’affinage de l’argent. À cela s’ajoutent des fragments de creusets, des scories, des mattes, de la litharge, du plomb et des tôles de cuivre riche en arsenic et stibine. La répartition de ce mobilier suggère une première spatialisation de l’activité sans qu’elle n’ait rien de définitif : activité de fonte sur le castrum, coupellation dans la partie haute des terrasses et travail au creuset dans la partie basse. La minéralurgie est caractérisée par la présence des meules à minerai sans que nous ayons encore pu déterminer où se trouvaient les moulins.

5Sur la zone minière des Ouels, nous avons achevé le décombrement du puits des Anciens qui a livré une architecture encore inédite pour cette période : un accès en escalier amenant à mi-hauteur du puits et se poursuivant en cage d’escalier autour de celui-ci. Ce travail préparatoire ouvre la possibilité de la fouille du réseau des Anciens dont une partie recèle un emplacement de tri et concassage du minerai alors qu’une autre reste encore totalement inconnue car obstruée. La mise en place d’une ventilation électrique et d’un éclairage fixe autoriseront une fouille fine de ces zones.

6La question des minerais extraits aux Ouels comme dans les autres districts miniers voisins est fondamentale pour comprendre la métallurgie mise en œuvre à Castel-Minier. Elle ne se limite pas à une vision réductrice de ce qui se trouve sur le site en cours de fouille. Nous ne doutons pas que les larges prospections entamées depuis le début de cette opération en 2003 et portant sur les vallées d’Aulus-les-Bains, d’Ustou et de Massat permettront de comprendre, au regard des minerais trouvés en fouille, comment et quand ces espaces ont été mis en exploitation. Au-delà du site de Castel-Minier, c’est une histoire minière sur le long terme que nous souhaitons écrire.

7Sur le plan environnemental, la caractérisation d’au moins deux glissements de terrain au cours du xve s. semble indiquer l’existence d’un espace ouvert au-dessus de Castel-Minier. Il ne comporte alors pas d’aménagement en terrasse comme on peut le voir actuellement, bien que la forêt ait recolonisé cette zone. Ces glissements survenus sur un court intervalle de temps pourraient expliquer in fine la délocalisation de la mouline vers une zone plus basse et mieux abritée au lieu-dit de la Mouline. À proximité du village d’Aulus-les-Bains, ce site aujourd’hui reconverti en centrale hydraulique recelait les vestiges plus récents d’une forge à la Catalane.

  • 1 http://www.castel-minier.eu

8Parallèlement à la recherche, les opérations de valorisation se poursuivent. Ponctuellement, il s’agit de répondre aux demandes des journalistes de la presse audiovisuelle (France 3 JT nationale, Midinews TV, etc.). Sur le long terme, la création d’une salle d’exposition près de la mairie d’Aulus-les-Bains conduit à la signature d’une convention de partenariat pour la valorisation des données. En fonction des retours obtenus auprès du public, une extension de l’action pourrait se faire sur le terrain via un chemin d’interprétation rendant le site visitable pour tout un chacun pendant la période de fouille aussi bien que durant le reste de l’année. Nous assurons également la mise à jour au fil des campagnes d’un site dédié1.

Fig 1 – Plan de la mouline dans sa dernière phase d’utilisation

Fig 1 – Plan de la mouline dans sa dernière phase d’utilisation

F. Téreygeol (CNRS), 2013

Fig 2 – Extrait de zones minières prospectées

Fig 2 – Extrait de zones minières prospectées

F. Téreygeol (CNRS), 2013

Fig 3 – Pointerolle

Fig 3 – Pointerolle

Secteur de la fonderie, niveaux bas et moyen. CM13 - US2338-ISO39360 - CL11487

F. Téreygeol (CNRS), 2013

Haut de page

Notes

1 http://www.castel-minier.eu

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig 1 – Plan de la mouline dans sa dernière phase d’utilisation
Crédits F. Téreygeol (CNRS), 2013
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17164/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 644k
Titre Fig 2 – Extrait de zones minières prospectées
Crédits F. Téreygeol (CNRS), 2013
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17164/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig 3 – Pointerolle
Légende Secteur de la fonderie, niveaux bas et moyen. CM13 - US2338-ISO39360 - CL11487
Crédits F. Téreygeol (CNRS), 2013
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/17164/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 32k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

Florian Téreygeol, « Aulus-les-Bains – Castel-Minier », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Midi-Pyrénées, mis en ligne le 15 mai 2017, consulté le 26 mai 2017. URL : http://adlfi.revues.org/17164

Haut de page

Responsable d'opération

Florian Téreygeol

CNRS

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org