Navigation – Plan du site
2013

Isigny-sur-Mer – Le Tuilley, La Campagne

n°3322
Responsable(s) des opérations : François Coupard
Notice rédigée par : François Coupard

Texte intégral

Lien Atlas (MCC) :
http://atlas.patrimoines.culture.fr/​atlas/​trunk/​index.php?ap_theme=DOM_2.01.02&ap_bbox=-1.141;49.284;-1.057;49.327

1L’occupation du site d’Isigny le Tuilley-la Campagne débute dès l’âge du Bronze final par la présence d’une exceptionnelle incinération ayant livré un minimum de 9 récipients céramiques et quelques rares fragments d'os brûlés de petite taille.

2Deux autres incinérations potentielles prennent place à proximité directe d’un habitat contemporain, attribué à La Tène D1. Il s’agit d’un enclos domestique quadrangulaire d’environ 2000 m2, établi sur le versant dominant le bourg et le port d’Isigny. Il se rattache à un modèle d’habitat bien connu dans la région et au-delà à partir de l’âge du Bronze et jusqu’à la fin de l’âge du Fer.

3À 300 m au nord-ouest de la première occupation protohistorique étudiée, un habitat enclos quasiment complet a pu être étudié. Les vestiges associés à ce secteur de fouille sont attribués à La Tène D1 par la céramique, d’un assemblage similaire à celui de l’enclos du secteur 1. L’enclos couvre une surface approximative de 1400 m2. On constate au sein de celui-ci une partition de l’espace permettant d’isoler ce qui pourrait être la partie domestique. À l’image de l’enclos du secteur 1 présentant un espace presque fermé, il accueille une importante concentration de trous d’ancrage de poteau. La fouille de l’enclos du secteur 2 a permis de mettre au jour une série de fours domestiques prenant place dans ce compartiment ou à proximité immédiate.

4Les deux enclos découverts lors de la présente campagne de fouille présentent des caractéristiques communes telles que leurs organisations ou leurs dimensions relativement proches, permettant ainsi d’enrichir notre connaissance du développement de l’habitat à la transition entre l’âge du Fer et l’époque gallo-romaine dans le secteur de la baie des Veys, relativement dynamique pour ces périodes.

5L’occupation antique se caractérise ici par la pars urbana d’une imposante villa ainsi qu’un réseau parcellaire associé. Cet ensemble est subdivisé en une dizaine de pièces et forme une partie de l’angle nord-ouest de la villa, composant la suite des vestiges découverts lors des campagnes de fouilles de 2006 et 2008. Le plan défini par les campagnes précédentes et complété par la fouille de 2013 permet de reconnaître une organisation déjà antérieurement suspectée autour d’une cour centrale assimilable à un atrium entourée d’un ensemble de pièces réparties en enfilade dans un double système de galerie. La façade nord de l’édifice, tournée vers la mer et la baie des Veys, revêt un net caractère monumental avec une longueur reconnue de 71 m, soit deux arpents romains. On constate une organisation symétrique des pièces et galeries à partir de la moitié de la longueur de l’édifice, soit à un arpent des deux extrémités est et ouest.

6L’important remblai recouvrant les vestiges antiques témoigne d'une intense récupération des maçonneries. L’essentiel des tranchées composant la pars urbana de la villa a été touché par cette pratique.

7Les éléments les plus anciens identifiés pour la période gallo-romaine remontent à la première moitié du ier s. apr. J.-C. et semblent se rattacher à la phase de construction de la villa. La découverte de monnaies dans les niveaux de démolition permet de proposer un abandon de l’occupation au début du ive s.

Fig 01

Plan général des vestiges archéologiques

Topographie et DAO : S. Calduch y Sancho (Inrap)

Fig 02

Incinération découverte à l’intérieur de l’enclos de La Tène D2

Cliché D. Corde (Inrap).

Haut de page

Table des illustrations

URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/16957/img-1.png
Fichier image/png, 38k
URL http://adlfi.revues.org/docannexe/image/16957/img-2.png
Fichier image/png, 359k
Haut de page

Pour citer cette notice

Référence électronique

François Coupard, « Isigny-sur-Mer – Le Tuilley, La Campagne », ADLFI. Archéologie de la France - Informations [En ligne], Basse-Normandie, mis en ligne le 16 mars 2016, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://adlfi.revues.org/16957

Haut de page

Responsable d'opération

François Coupard

Inrap

Articles du même responsable de fouilles

Haut de page

Droits d’auteur

© Ministère de la Culture et de la Communication, CNRS

Haut de page
  • Logo Ministère de la Culture
  • Logo Centre National de la Recherche Scientifique
  • Logo Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès
  • Revues.org